Jean Rossignol (1759-1802)

Country : France
Language : français
Gender : masculin
Birth : Paris (France), 1759
Death : île d'Anjouan (Comores), 1802
Note :
Général (1793). - Ouvrier orfèvre. - Capitaine dans la Compagnie des vainqueurs de la Bastille. - Commandant en chef des armées de la République en Vendée (en l'an II)
Field : Histoire de la France
Variants of the name : Jean-Antoine Rossignol (1759-1802)
Général Rossignol (1759-1802)
Rossignol (1759-1802)
ISNI : ISNI 0000 0000 3863 2469

Activities of Jean Rossignol (1759-1802) (6 resources in data.bnf.fr)

Textual works (5)

Vie de Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille
La vie véritable du citoyen Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille et général en chef des armées de la République dans la guerre de Vendée. 1759-1802
La vie véritable du citoyen Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille et général en chef des armées de la République dans la guerre de Vendée
Lettre des citoyens Lachevardière, commissaire national, et Rossignol, général en chef des armées des côtes de la Rochelle, aux citoyens administrateurs du département de Paris
Rossignol, ex-général des troupes de la république et commandant en chef les armées de l'Ouest, Brest et Cherbourg, aux républicains français

Manuscripts and archives (1)

Lettre de Pierre Philippeaux à Jean-Antoine Rossignol (NAF 22740) with Jean Rossignol (1759-1802) as Destinataire de lettres

Documents about Jean Rossignol (1759-1802) (6 resources in data.bnf.fr)

Livres (6)

Vie de Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille
Rossignol Jean Antoine, un plébéien dans la tourmente révolutionnaire...
La vie véritable du citoyen Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille et général en chef des armées de la République dans la guerre de Vendée. 1759-1802
La vie véritable du citoyen Jean Rossignol, vainqueur de la Bastille et général en chef des armées de la République dans la guerre de Vendée
[Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Jean Rossignol]
Centenaire de la déportation à la Guyane. - [3]

See also