Jean-Baptiste-Nicolas Crapart (176.?-1815)

Image from Gallica about Jean-Baptiste-Nicolas Crapart (176.?-1815)
Country : France
Gender : masculin
Birth : 176.
Death : 1815
Commercial activities : Imprimeur libraire
Note :
Imprimeur-libraire. - Fils et successeur du libraire parisien Nicolas Crapart. Reçu libraire le 30 nov. 1781, il sollicite sans succès une place d'imprimeur surnuméraire à Paris dès 1782 mais n'obtient une licence d'imprimeur que le 12 déc. 1789. Imprimeur de l'"Année littéraire" en 1790-1791, il publie, à partir du 1er juin 1790, le premier "Ami du Roi, des Français, de l'ordre et surtout de la vérité", rédigé par les continuateurs de l'"Année littéraire" de Fréron, dont le 2e "Ami du Roi", de l'abbé Royou, beau-frère de Fréron, sera le concurrent à partir du 6 août 1790 jusqu'au 4 mai 1792. Cesse de paraître le 10 août 1792. Ses magasins sont alors pillés. - J.-B.-N. Crapart, très engagé dans la cause royaliste, éditeur des écrits de l'abbé Augustin Barruel (notamment sa "Collection ecclésiastique", 1791-1793, et son "Journal ecclésiastique", 1788 - juillet 1792) et des adversaires de la Constitution civile du clergé, semble avoir échappé aux poursuites, ayant apparemment cessé d'imprimer entre début 1793 et fin 1795. Emprisonné sous la Terreur, du 8 mai au 6 oct. 1794, comme ancien imprimeur de "L'Ami du Roi", il n'aurait dû la vie qu'à "une somme d'argent très considérable". Reprend son activité après la levée des scellés sur ses biens (15 oct. 1794). Arrêté le 10 déc. 1795 pour impression d'ouvrages antijacobins, il publie à nouveau en mai-sept. 1797 le périodique royaliste "Le Mémorial". Lors de la journée du 18 fructidor (4 sept. 1797), ses presses sont brisées et il est contraint de se cacher. Sert d'agent au futur Louis XVIII et convoie des fonds pour les chefs de la Vendée. - Ne semble plus avoir exercé l'imprimerie après 1799. De 1802 à 1809, travaille en association avec les libraires Louis Ravier et Charles-François Caille, sous la raison : "Crapart, Caille et Ravier". Publie en 1809 un projet pour une "Agence universelle de la librairie française et étrangère tenue à Paris..." Reprend le fonds des libraires Nyon le 6 mars 1812. Décédé en 1815 (notice nécrologique du 22 juillet dans le "Courrier de la Cour"). Vente après décès de son fonds le 8 mars 1816 (catalogue impr.)
Travaille en association avec sa mère, veuve de Nicolas Crapart, jusqu'en 1786 au moins
Variant of the name : Nicolas Crapart (176.?-1815)
ISNI : ISNI 0000 0003 8513 0076

Activities of Jean-Baptiste-Nicolas Crapart (176.?-1815) (89)

Rédacteur (7)

Catalogue de la librairie de feu M. Crapart, dont la vente se fera au plus offrant et dernier enchérisseur, le 8 mars 1816, et jours suivans, cinq heures de relevée, rue du Battoir, n° 19
Agence universelle de la librairie française et étrangère
Diminution considérable de prix sur les ouvrages suivans brochés, parmi lesquels se trouvent nombre de chefs-d'œuvre de la littérature française, chez Crapart, Caille et Ravier, libraires, rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, n° 17.
Diminution considérable de prix sur les ouvrages suivans brochés, parmi lesquels se trouvent nombre de chefs-d'œuvre de la littérature française, chez Crapart, Caille et Ravier, libraires, rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, n° 12.
Livres en tous genres, brochés pour la commodité du public, proposés a un rabais considérable, depuis le 1 avril jusqu'à la fin de septembre 1787. A Paris, chez Crapart, libraire, place S. Michel, à l'entrée de la rue d'Enfer, n° 129.
Livres en tous genres, proposés à un rabais considérable, depuis le 1er avril jusqu'à la fin d'août 1787. A Paris, chez Crapart libraire, place S. Michel, à l'entrée de la rue d'Enfer, n° 129.
Ouvrages proposés a un rabais considérable. Crapart pere & fils, libraires, place Saint-Michel, à l'entrée de la rue d'Enfer, vis-à-vis le Corps-de-garde à Paris, ont acquis une partie du fonds de M. Desprez & autres, qu'ils proposent à un prix de rabais considérable, jusqu'au mois d'octobre 1782, le tout en feuilles...

See also (5)