Abbaye Saint-Denis. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis. 1607-1633

Pays :France
Création :1607
Fin d'activité :1633
Note :
En 1607, l'Abbaye de Saint-Denis fonda, avec d'autres abbayes exemptes, la Congrégation de Saint-Denis (on dit parfois que Saint-Denis avait adhéré vers la fin du XVIe siècle à la Congrégation des Exempts de France : ce point demande à être vérifié, et il s'agit peut-être d'une confusion avec la Congrégation de Saint-Denis). En 1633, l'Abbaye de Saint-Denis quitta la congrégation qu'elle avait fondée (et qui prit alors le nom de Congrégation des Bénédictins de France), et elle adhéra à la Congrégation de Saint-Maur
Domaines :Religion
Architecture
Autres formes du nom :Abbatia Sancti Dionysii. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1607-1633) (latin)
Abbaye de Bénédictins. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (Saint-Denis. 1607-1633)
Abbaye de Sainct-Denis en France (1607-1633)
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Denis. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1607-1633)

Pages dans data.bnf.fr

Avant 1607, voir

  • Monastère fondé avant 490 sur le tombeau de saint Denis, premier évêque de Paris. Vers 625, Dagobert en fit une abbaye. Sous l'abbatiat d'Hilduin (début en 814) elle adopta la Règle de saint Benoît (c'est peut-être seulement la confirmation d'une pratique antérieure). Nécropole royale à partir de 638, puis gardienne des insignes du pouvoir, Saint-Denis connut une période d'apogée sous l'abbatiat de Suger (abbé de 1122 à 1151), qui entreprit la construction de la nouvelle abbatiale. On dit parfois que Saint-Denis adhéra vers la fin du XVIe siècle à la Congrégation des Exempts de France : ce point demande à être vérifié, et il s'agit peut-être d'une confusion avec la Congrégation de Saint-Denis, fondée en 1607 par l'Abbaye de Saint-Denis et d'autres abbayes exemptes

Après 1633, voir

  • En 1633, l'Abbaye de Saint-Denis quitta la Congrégation de Saint-Denis, qu'elle avait fondée (et qui dut changer de nom), pour adhérer à la Congrégation de Saint-Maur. En 1679, Louis XIV supprima la dignité d'abbé, ce dernier étant remplacé par un grand prieur. En 1691, la mense abbatiale fut unie à la Maison royale de Saint-Louis (Saint-Cyr-l'École, Yvelines)

    L'abbatiale fut fermée en 1793. Elle devint église paroissiale après la Révolution, et cathédrale en 1966. L'abbaye abrite la maison d'éducation de la Légion d'honneur fondée par Napoléon Ier

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau, col. 2650-2657
    Gallia christiana. Tomus septimus, in quo de archiepiscopatu Parisiensi, 1744, col. 332-416
    Dizionario degli istituti di perfezione. VIII, 1988, col 369-370
    Dictionnaire historique des ordres religieux / Agnès Gerhards, 1998
  • CORELI

Autres formes du nom

  • Abbatia Sancti Dionysii. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1607-1633) (latin)
  • Abbaye de Bénédictins. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (Saint-Denis. 1607-1633)
  • Abbaye de Sainct-Denis en France (1607-1633)
  • Abbaye de Saint-Denis (1607-1633)
  • Abbaye de Saint-Denis en France (1607-1633)
  • Abbaye de Saint-Denys (1607-1633)
  • Abbaye royale de Saint-Denis (1607-1633)
  • Congrégation des Bénédictins de France. Abbaye Saint-Denis. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1607-16..)
  • Monasterium Sancti Dionysii. Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1607-1633) (latin)

Biographie Wikipedia

  • La basilique de Saint-Denis est une église de style gothique située au centre de la ville de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, à 5 kilomètres au nord de Paris. Fondée en tant qu'abbatiale, elle a aussi le statut de cathédrale du diocèse de Saint-Denis depuis 1966.L'ancienne abbaye royale de Saint-Denis est associée à l'histoire du monde franc. L'église abbatiale a été dénommée « basilique » dès l'époque mérovingienne. L'église s'élève sur l'emplacement d'un cimetière gallo-romain, lieu de sépulture de saint Denis martyrisé vers 250. Le transept de l'église abbatiale, d'une ampleur exceptionnelle, fut destiné à accueillir les tombeaux royaux. Elle est ainsi la nécropole des rois de France depuis les Robertiens et Capétiens directs, même si plusieurs rois mérovingiens puis carolingiens avaient choisi avant eux d'y reposer. La basilique Saint-Denis fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862. Le jardin qui l'entoure fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 19 août 1926.La basilique est desservie à 400 m par la ligne de métro Métro de Paris ‍Ligne 13 du métro de Paris à la station Basilique de Saint-Denis et par le tramway Tramway d'Île-de-France ‍Ligne 1 du tramway d'Île-de-France.

Pages équivalentes