Église constitutionnelle. Diocèse. France. Aube

Pays :France
Langue :français
Création :1790
Fin d'activité :1801
Autre forme du nom :Église constitutionnelle. Diocèse. France. Troyes

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi

  • Le premier évêque connu, et second sur le siège épiscopal, est Optatianus, en 346. Diocèse suffragant de Sens. - L'église constitutionnelle en fait le diocèse de l'Aube en 1790. Il redevient le diocèse de Troyes en 1801, et couvre les département de l'Aube et l'Yonne. Devient le diocèse de Troyes-Châlons-sur-Marne-Auxerre en 1802, à nouveau le diocèse de Troyes en 1822 et ne couvre plus que l'Aube. Suffragant de Paris de 1790 à 1822, puis de Sens, puis de Reims à partir de 2002

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Lettre pastorale du presbytère du Diocèse de Troyes, département de l'Aube, le siège vacant, pour procéder à l'élection d'un évêque, [1798]

Autre forme du nom

  • Église constitutionnelle. Diocèse. France. Troyes

Biographie Wikipedia

  • Le diocèse de l'Aube ou, en forme longue, le diocèse du département de l'Aube est un ancien diocèse de l'Église constitutionnelle en France.Créé par la constitution civile du clergé de 1790, il est supprimé à la suite du concordat de 1801. Il couvrait le département de l'Aube. Le siège épiscopal était Troyes.Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française Portail de l’Aube Portail de l’Aube