André de Fleury (10..-10..)

Pays :France
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :10..
Mort :10..
Note :
Prieur de Fleury-sur-Loire. - Vit encore en 1056. - Historien et hagiographe
Autre forme du nom :Andreas Floriacensis (latin)
ISNI :ISNI 0000 0000 8053 1709

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Vie de Gauzlin, abbé de Fleury

    Vita Gauzlini, abbatis Floriacensis monasterii

    Description matérielle : 235 p.
    Description : Note : Texte latin et traduction française en regard. - Notes bibliogr. Index
    Édition : Paris : Éditions du Centre national de la recherche scientifique , 1969
    Éditeur scientifique : Robert-Henri Bautier (1922-2010), Gillette Tyl-Labory

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35254191t]
  • Vie de Gauzlin, abbé de Fleury et archevêque de Bourges

    Description matérielle : 1 vol.
    Description : Note : Extrait des "Mémoires de la Société archéologique de l'Orléanais". Tome II
    Édition : Orléans : impr. de A. Jacob , 1853
    Éditeur scientifique : Léopold Delisle (1826-1910)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300194732]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BnF, Paris, Département des manuscrits, Latin 17192
    Vie de Gauzlin, abbé de Fleury et archevêque de Bourges / par André de Fleury ; publiée par Léopold Delisle, 1853
  • DBF : André
    Potthast 2 : Andreas Floriacensis

Autre forme du nom

  • Andreas Floriacensis (latin)

Biographie Wikipedia

  • André de Fleury fut moine de l'abbaye de Fleury au XIe siècle.Il est issu d'une famille seigneuriale d'Orléans plutôt aisée : son père en effet n'avait pas hésité à faire plusieurs donations à des établissements religieux ou à d'autres. Outre la Vie de Gauzlin, abbé défenseur des libertés monastiques, grand bâtisseur, voire considéré comme un thaumaturge, André de Fleury continua aussi les Miracula Sancti Benedicti, une œuvre déjà commencée avant lui, et qui sera continuée après. Elle traite des faits de saint Benoît de Nursie, fondateur de la règle bénédictine suivie par André de Fleury.

Pages équivalentes