Robert de La Vaissière (1910-1936)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1910
Mort :1936
Note :
Homme de lettres. - Fondateur de l'École fantaisiste avec Francis Carco et Tristan Derème
Autre forme du nom :Robert de La Vaissière (1910-1936)
ISNI :ISNI 0000 0004 3511 6863

Ses activités

Auteur du texte6 documents

  • Anthologie poétique du XXe siècle...

    Description matérielle : 2 vol. in-16, portr.
    Édition : Paris : G. Crès , 1924

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30753517f]
  • Derelicts

    Description matérielle : In-4, 41 p.
    Édition : Rouen : impr. Wolf , 1933
    Illustrateur : Jean Launois (1898-1942)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32355568d]
  • Contenu dans : [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Robert de La Vaissière]

    Essai sur la liberté. - [1]

    Description matérielle : 4 pièces
    Description : Note : Comprend notamment : "Essai sur la liberté" / par Robert de La Vaissière (in : "Revue bleue", 20 novembre 1937)
    Édition : Paris : Le Jour : Vendémiaire : Le Figaro : etc. , 1937

    [catalogue]
  • Francis Carco

    Description matérielle : 1 pièce (paginé 168-171)
    Description : Note : Extrait de la "Revue bleue", 20 mars 1926
    Édition : Paris : Revue bleue , 1926

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38671256c]
  • Labyrinthes

    Description matérielle : In-16, 127 p.
    Description : Note : Collection "la Phalange" : directeur, Jean Royère
    Édition : Paris : A. Messein , 1925

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30753518s]

Éditeur scientifique1 document

  • Anthologie poétique du XXe siècle

    Description matérielle : 2 vol.
    Description : Note : Le second vol. contient notamment : "L'abeille ; La fausse morte ; Les grenades ; Intérieur ; Le vin perdu ; Le sylphe ; Palme" de Paul Valéry
    Édition : Paris : G. Crès , 1923

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31520973g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Robert de La Vaissière (1910-1936)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Robert de La Vaissière (1910-1936)

Biographie Wikipedia

  • Marie Joseph Alexandre Robert de La Vaissière, né le 20 mars 1880 à Aurillac et mort le 14 octobre 1937 dans le 16e arrondissement de Paris, est un écrivain français membre de l'École fantaisiste.Sur les instances de son père, il prépare Saint-Cyr sans succès puis étudie les lettres à Bordeaux. Son père meurt en 1898 et sa mère deux ans plus tard, lui laissant un patrimoine qui lui permet de subsister avec un certain faste. Ayant dilapidé l'héritage familial dans une existence oisive et hédoniste, il devient, par l'intermédiaire d'un oncle parisien, répétiteur au lycée d'Agen où il rencontre Francis Carco qui occupe le même poste, et l'élève Philippe Huc, qui n'est pas encore le poète Tristan Derème. Il commence à collaborer à nombre de petites revues comme Les Facettes, Les Écrits français, L'Île sonnante ou La Rose rouge, publiant tantôt sous son nom, tantôt sous le pseudonyme de Claudien. En 1911, après avoir été brièvement professeur de mathématiques à Bordeaux, il arrive à Paris et loge pendant un temps, comme Carco après lui, chez le poète Édouard Gazanion. Déménageant souvent, il vit de peu et trouve, toujours grâce à son oncle, une place à la Banque de l'Afrique Occidentale, future Banque internationale pour l'Afrique occidentale, en 1913. Il mène une vie de noctambule qui transparaît dans ses poèmes en prose. Poète peu prolifique, il exerça une importante activité de critique littéraire et devint pendant la guerre lecteur chez Albin Michel. Il contribua notamment à faire connaître L'Atlantide de Pierre Benoit, lequel, devenu son ami, s'inspirera de lui pour l'un des personnages de son roman Le Déjeuner de Sousceyrac, qui est également dédié à La Vaissière. Il participa à des revues plus importantes comme L'Europe nouvelle ou Les Nouvelles littéraires. Il meurt renversé par un camion près de son domicile au 9 rue de Versailles à Paris, alors qu'il venait d'envoyer un télégramme de félicitations à Francis Carco, élu la veille à l'Académie Goncourt.

Pages équivalentes