Aimé Coulaudon (1906-1968)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Pontgibaud (Puy-de-Dôme), 08-02-1906
Mort :1968
Note :
Docteur en droit (Poitiers, 1932). - Avocat. - A été secrétaire d'Alexandre Zévaès. - Député socialiste du Puy-de-Dôme, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain (10 juillet 1940). - Résistant sous les ordres de son frère (colonel Gaspard), il devient à la Libération rédacteur en chef du "Mur d'Auvergne" (1944-1952). - Historien de l'Auvergne et romancier
ISNI :ISNI 0000 0001 2137 8211

Ses activités

Auteur du texte12 documents

  • L'Auvergne et ses histoires

    chroniques

    Description matérielle : In-8° (24 cm), 233 p., pl., cart. ill. 33 F.
    Édition : Clermont-Ferrand : Éditions Volcans , 1967

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb329700746]
  • Bicentenaire de La Fayette. Catalogue de l'exposition La Fayette à Clermont-Ferrand

    Description matérielle : In-8, pl., couv. ill.
    Description : Note : Broché avec : La Fayette à l'Assemblée provinciale d'Auvergne (1787) Reconstitution historique par P. Balme, Aimé Coulaudon, A. G. Manry, et R. Seve, N° 5-6 de la Revue d'Auvergne. Tome 71. 1957
    Édition : Clermont-Ferrand : [s.n.] , 1957
    Préfacier : Jacques Droz (peintre, 17..?-17..?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40374801z]
  • Chazerat, dernier intendant de la Généralité de Riom et Province d'Auvergne (1774-1789)

    Description matérielle : 1 vol. (215 p.)
    Description : Note : [N° 4]
    Édition : Paris : Jouve , 1932
    Éditeur scientifique : Université de Poitiers. Faculté de droit et des sciences sociales

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb319737005]
  • Clermont à la Belle époque

    dessins, gravures, caricatures, portraits, images et photographies de l'époque

    Reprod. en fac-sim.
    Description matérielle : 1 vol. (214 p.-[34] f. de pl.-[2] f. dépl.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 211-212
    Édition : Marseille : J. Laffitte , 1981

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346619703]
  • Clermont au temps du Second Empire...

    Description matérielle : 1 vol. (175 p.)
    Édition : Clermont-Ferrand : G. de Bussac , 1963

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32970075j]

Éditeur scientifique1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Chazerat, dernier intendant de la Généralité de Riom et Province d'Auvergne (1774-1789) / thèse pour le doctorat (sciences juridiques) présentée... par Aimé Coulaudon, 1932
    Sourires d'Auvergne / Aimé Coulaudon, 1942
    Clermont au temps du Second Empire / Aimé Coulaudon, 1963
  • Ouvrages de reference : ABF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969

Biographie Wikipedia

  • Aimé Coulaudon est un homme politique français né le 8 février 1906 à Pontgibaud (Puy-de-Dôme) et décédé le 18 juillet 1968 à Clermont-Ferrand.Issu d'une ancienne famille auvergnate, docteur en droit, Aimé Coulaudon s'établit avocat à Riom puis à la cour d'appel de Paris en 1931. Il devient ensuite secrétaire du dirigeant républicain-socialiste Alexandre Zévaès. Il s'investit lui-même localement, fondant notamment les Jeunesses socialistes du Puy-de-Dôme et les Étudiants socialistes ainsi que les journaux Le Drapeau rouge et L'Auvergne socialiste.Il entre dans la compétition électorale en se présentant aux législatives de 1932. Battu, il se représente en 1936 mais est battu à nouveau par un candidat du Parti agraire et paysan français lors de la victoire du Front populaire. Son adversaire étant invalidé quelques semaines plus tard, Aimé Coulaudon se représente, cette fois avec succès. Il vote en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain en juillet 1940 mais entre très tôt dans la Résistance. Il adhère au mouvement Combat dès sa création, et devient chef-adjoint du maquis local. Son frère cadet, Émile Coulaudon est en 1944, le chef militaire des FFI d'Auvergne. À la Libération, il ne reprend pas de mandat politique mais se montre néanmoins d'une grande activité. Il est, de 1944 à 1952, rédacteur en chef du Mur d'Auvergne, organe d'expression des anciens maquis de la Résistance auvergnate. Il est également consul de France en Belgique et chroniqueur littéraire. En 1952, il devient docteur ès lettres après avoir soutenu une thèse consacrée à Anatole France et la gastronomie. Il publie une multitude d'ouvrages d'histoire locale et meurt en 1968 d'un cancer du pancréas. Il était membre de la confrérie des Compagnons du Bousset d'Auvergne. Un prix littéraire décerné tous les cinq ans à Clermont-Ferrand porte son nom depuis 1976.

Pages équivalentes