Amédée-Jean-Joseph-Jules-Stanilas Mollard (1879-1964)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :24-06-1879
Mort :1964
Note :
Officier militaire, général de division (1938)

Ses activités

Traducteur1 document

  • Souvenirs de guerre du Kronprinz

    Édition : Corbeil, impr. Crété ; Paris, Payot, 106, boulevard Saint-Germain , 1923. In-8, 470 p. et cartes hors texte. [...]0 fr. [849]
    Auteur du texte : Guillaume (prince de Prusse, 1882-1951)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb322530880]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Souvenirs de guerre du Kronprinz / Traduits de l'allemand par les chefs de bataillon brevetés Mabille, Mollard et Rusterholtz, 1923
  • Annuaries militaires (2004-07-20)

Biographie Wikipedia

  • Amédée Jean Mollard est un général dans l'armée de terre française né le 19 mars 1879 et décédé le 9 février 1964. Il s'est distingué par sa participation active à la Résistance française.Il est co-auteur d'un livre intitulé Souvenirs de guerre du Kronprinz paru en 1923 aux éditions Payot, où il relate la première guerre mondiale.Gouverneur militaire de Corse du 14 juin 1938 au 20 août 1940, il entre en résistance après avoir eu contact avec Paul Giacobbi, un des élus qui avait voté contre la remise des pleins pouvoirs à Pétain. Il est alors chargé par le général de Gaulle d'organiser et de structurer des corps de francs-tireurs . Il est nommé commandant suprême de la défense de la Corse.Il est à l'origine de la « ligne Mollard », destinée à la défense de l'île corse dans la région de Bonifacio.Le 16 août 1943, le général et neuf autres résistants, dont son fils André Mollard, qui avait fui le service de travail obligatoire, embarquent à bord d'un petit avion, le S.O.90 basé à l'aéroport de Cannes Mandelieu et piloté par Maurice Hurel afin d'échapper à la GESTAPO. Cet avion n'a jamais été testé et c'est justement un incident technique qui évite à l'équipage de se faire tirer dessus. En effet, le train d'atterrissage refuse de se plier, ce qui donne l'illusion à l'officier de liaison français puis aux italiens que l'avion va atterrir et non fuir. Cette traversée de la Méditerranée se finira à Philippeville en Algérie. Un monument commémore cet épisode à l'entrée de l'aéroport de Cannes.Le 1er septembre 1943, le général Mollard est de nouveau nommé gouverneur militaire de Corse. Il reçoit l'ordre national du mérite (5 avril 1945) et la croix de guerre avec palme (3 janvier 1944), Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1915 et Grand Officier en 1945 (décret du 24 juillet 1945) . Il exerce ses fonctions jusqu'en 1947.Ami du général Henri Giraud et proche du général De Gaulle, de personnalité discrète, ce général a fait peu parler de lui et reste relativement peu connu aujourd'hui.