Commission internationale de juristes

Illustration de la page Commission internationale de juristes provenant de Wikipedia
Création :1952
Site Web :http://www.icj.org
Adresse :81A av. de Chatelaine, PO Box 216, 1219, Genève.
Domaines :Droit
Autres formes du nom :CIJ
Comisión internacional de juristas (espagnol; castillan)
Commission internationale de juristes. Genève, Suisse
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte17 documents1 document numérisé

Éditeur scientifique9 documents

  • Cuba et la primauté du droit

    Description matérielle : In-8° (24 cm), XII-296 p. [Don 2334-64]
    Édition : Genève : Commission internationale de juristes , 1963

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb329721174]
  • Le droit de la Chine communiste... II

    Les droits de l'accusé : un témoignage

    Description matérielle : 27 p.
    Description : Note : Pour la défense du droit. - Le t. 1, publié en 1955 et intitulé "Le Droit de la Chine communiste", est dû au P. André Bonnichon
    Édition : La Haye : Commission internationale de juristes , [s. d.]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb316251233]
  • Le droit de la Chine communiste...

    Description matérielle : 28 p.
    Édition : La Haye : Commission internationale de juristes , [1955]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31842524k]
  • L'Espagne et la primauté du droit

    Description matérielle : In-8° (24 cm), 152 p. [Don 560-63]
    Édition : Genève : Commission internationale de juristes , 1962

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32995286c]
  • Indonesia and the rule of law

    twenty years of "new order" government, a study

    Description matérielle : XII-208 p.
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : London : F. Pinter , 1987
    Éditeur scientifique : Studie-en informatiecentrum Mensenrechten. Pays-Bas, Hans Thoolen

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374225338]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Commission internationale de juristes

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • YIO 1995-1996
    GKD 1986

Autres formes du nom

  • CIJ
  • Comisión internacional de juristas (espagnol; castillan)
  • Commission internationale de juristes. Genève, Suisse
  • Commission internationale de juristes. La Haye
  • ICJ
  • IJK
  • International commission of jurists (anglais)
  • Internationale Juristen-Kommission (allemand)

Biographie Wikipedia

  • La Commission internationale de juristes (CIJ) est une organisation non gouvernementale internationale de défense des droits de l'homme créée en 1952. La Commission est composée d'un groupe permanent de 60 éminents juristes (magistrats et avocats), comprenant des membres de la haute magistrature de l'Australie, du Canada, et de l'Afrique du Sud. L'ancienne commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme et présidente d'Irlande, Mary Robinson, présida la commission de 2008 à 2010 et en janvier 2011, Pedro Nikken, qui fut président de la Cour interaméricaine des droits de l'homme, lui succéda.La Commission est soutenue par un secrétariat international ayant son siège à Genève, en Suisse, et géré par des avocats établis à partir d'un large éventail de compétences et de traditions juridiques. Le Secrétariat et la Commission s'engagent dans un travail de plaidoyer et des politiques visant à renforcer le rôle des avocats et des juges dans la protection et la promotion des droits de l'homme et la primauté du droit. En outre, la CIJ compte des sections nationales et des sociétés affiliées dans plus de 70 pays. Compte tenu de la nature juridique du travail de la CIJ, l'adhésion à ces sections provient principalement de personnalités de professions juridiques : avocats, juges, professeurs de droit et étudiants en droit.La commission a été financièrement soutenue par la CIA jusqu'en 1967, de façon si secrète que la plupart de ses membres et responsables l'ignoraient. Toutefois, en 1970, Niall MacDermot (en) succéda à Seán MacBride et a extrait la CIJ de son association délicate avec la CIA, la hissant au premier rang du mouvement international relevant des droits de l’homme.Elle a un statut consultatif au Conseil économique et social des Nations Unies, à l'Unesco, au Conseil de l'Europe et à l'Organisation de l'unité africaine.

Pages équivalentes