Académie des jeux floraux. Toulouse

Pays :France
Langue :français
Création :1323
Site Web :http://www.jeux-floraux.fr
Adresse :rue de Metz, Hôtel d'Assézat, 31000, Toulouse.
Note :
Fondée en 1323 comme une association privée, la Compagnie du gai savoir instaure dès le XIVe siècle un concours de poésie à Toulouse. - En 1515 devient Académie des jeux floraux. Par lettres patentes du 26 sept. 1694, elle est érigée en Académie royale. - Reconnue d'utilité publique par décret du 1er mars 1923, elle opère depuis des siècles le maintien de la culture régionale
Domaines :Savoir et érudition. Musées
Autres formes du nom :Collège de rhétorique. Toulouse
Compagnie du gai savoir. Toulouse
Consistoire du gai savoir. Toulouse
Voir plus

Ses activités

Éditeur scientifique257 documents55 documents numérisés

  • Académie des jeux floraux

    Description matérielle : 68 p.
    Description : Note : Contient : Discours d'ouverture contenant l'éloge de Clémence Isaure, prononcé par M. Jamme, modérateur de l'Académie ; Hymne en l'honneur de la Vierge, par M. l'abbé Jamme, un des mainteneurs ; Traduction en vers du VIe chant de l'Énéide, par M. de Latresne
    Édition : Toulouse : impr. de M.-J. Dalles , [1806]

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb307485283]
  • Académie des jeux floraux, 1878. Roncevaux, ode qui a obtenu une violette. La République des lapins, fable qui a concouru pour le prix, par M. Emmanuel Besson,...

    Description matérielle : In-8° , 14 p.
    Édition : Toulouse : impr. de Douladoure , 1878
    Auteur du texte : Emmanuel Besson (1852-19..)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300999795]
  • Académie des jeux floraux. Alsace ! Élégie qui a obtenu un oeillet, par M. le comte Alphonse de Cambolas,...

    Description matérielle : In-8° , 8 p.
    Édition : Toulouse : impr. de L. et J.-M. Douladoure , 1876
    Auteur du texte : Alphonse de Cambolas (1832-1881)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30188527j]
  • Académie des Jeux floraux. Concours de 1862. Discours, qui a obtenu un oeillet, par M. l'abbé Calas,... (Tableau de la littérature française pendant la 1re moitié du XIXe siècle...)

    Description matérielle : In-8° , 38 p.
    Édition : Toulouse : impr. de J. Dupin , 1862

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30185896g]
  • Académie des Jeux Floraux. Dieu, ode-méditation distinguée au concours de l'année 1860, par Mlle Eulalie Amigues

    Description matérielle : In-8° . Pièce
    Édition : Toulouse : impr. de Troyes , 1860

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300166340]

Auteur du texte34 documents

Auteur adapté1 document

  • L'Âme grecque et la tragédie

    discours prononcé à la séance publique de l'Académie des jeux floraux, [Toulouse], le 10 décembre 1978

    Description matérielle : 22 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 21-22
    Édition : [Toulouse] : J. Monestier , 1978

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34636876g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Académie des jeux floraux. Toulouse

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • WL 1996
    Mémoires de l'Académie des jeux floraux, 1994

Autres formes du nom

  • Collège de rhétorique. Toulouse
  • Compagnie du gai savoir. Toulouse
  • Consistoire du gai savoir. Toulouse
  • Jeux floraux de Toulouse

Biographie Wikipedia

  • L'Académie des Jeux floraux (occitan, Acadèmia dels Jòcs Florals) est une société littéraire fondée à Toulouse au Moyen Âge, sans doute la plus ancienne du monde occidental. Elle doit son nom aux jeux floraux, fêtes célébrées à Rome en l'honneur de la déesse Flore. Lors de concours qui ont lieu chaque année, les membres de l'Académie, appelés « mainteneurs », récompensent les auteurs des meilleures poésies en français et en occitan. Ces récompenses revêtent la forme de cinq fleurs d'or ou d'argent : la violette, l'églantine, le souci, l'amarante et le lys. Celle ou celui qui reçoit trois de ces fleurs porte le titre de « maître des jeux ».

Pages équivalentes