Philippe Canaye (1551-1610)

Illustration de la page Philippe Canaye (1551-1610) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris (France), 1551
Mort :Paris (France), 25-02-1610
Note :
Homme d'État et jurisconsulte. - A été conseiller d'État, puis ambassadeur dans différents pays
Autres formes du nom :Philippe Du Fresne-Canaye (1551-1610)
Philippe Du Fresne- Canaye (1551-1610)
Philippe Canaye (seigneur de Fresne, 1551-1610)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8343 2394

Ses activités

Auteur du texte12 documents1 document numérisé

  • Extraits des lettres et ambassade de messire Philippe Canaye, seigneur de Fresne, conseiller du roi en son Conseil d'État. A Paris, E. Richer, 1636, tome III, livre 5. (28 juin 1606-24 janvier 1607.)

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Description : Note : Pour l'expulsion des Jésuites
    Édition : (S. l. n. d.,)
    Autre auteur du texte : George Browne (15..?-1556)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb363452140]
  • Le Voyage du Levant de Philippe Du Fresne-Canaye

    1573

    Description matérielle : XXXVII-332 p.-[3] f. de pl.-[1] f. de carte dépl.
    Description : Note : Bibliogr. p. 316-320. Index. - Traduction française et texte italien à la suite
    Édition : Genève : Slatkine ; [Paris] : [diffusion Champion] , 1980
    Éditeur scientifique : Henri Hauser (1866-1946)

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346539784]
  • Ad tractatum Matthaei Zampini J.C. Recanatensis, De successione praerogativae primi principis Franciae, :ornatiss.: +ornatissimi+ viri P.C.A.F. civis Parisiensis, :&: +et+ regii consiliarii, responsio

    Description matérielle : 60-[1] p.
    Description : Note : Par Franc̜ois Hotman d'après Barbier, ou plutôt par Philippe Canaye, sieur de Fresne, d'après P. Chaix, A. Dufour et G. Moekli, "Les Livres imprimés à Genève de 1550 à 1600", Genève, 1966, qui restituent le lieu d'éd. - À la dernière p. une pièce de vers : "In Zampinum" et un quatrain signés : A. D. - Armoiries royales au titre. - En réponse a été publié : "De successione praerogativae primi principis franciae, ab impugnantium injuria jure vindicata. Propugnatore Matthaeo Zampino...". - Pour défendre les droits à la couronne de France d'Henri de Bourbon, roi de Navarre
    Sources : Barbier
    Auteur présumé du texte : François Hotman (1524-1590)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35940671m]
  • Ad tractatum Matthaei Zampini J. C. Recanatensis, de successione prærogativæ primi principis Franciæ

    Description matérielle : 1 vol. (80 p.)
    Description : Note : Par Franc̜ois Hotman d'après Barbier, ou plutôt par Philippe Canaye, sieur de Fresne, d'après P. Chaix, A. Dufour et G. Moekli, "Les Livres imprimés à Genève de 1550 à 1600", Genève, 1966, qui restituent le lieu d'éd. du même texte paru l'année précédente à Genève. - Par Franc̜ois Hotman d'après Barbier, ou plutôt par Philippe Canaye, sieur de Fresne, d'après P. Chaix, A. Dufour et G. Moekli, "Les Livres imprimés à Genève de 1550 à 1600", Genève, 1966, qui restituent le lieu d'éd. - À la dernière p. une pièce de vers : "In Zampinum" et un quatrain signés : A. D. - En réponse a été publié : "De successione praerogativae primi principis franciae, ab impugnantium injuria jure vindicata. Propugnatore Matthaeo Zampino...". - Pour défendre les droits à la couronne de France d'Henri de Bourbon, roi de Navarre. - Marque au titre
    Sources : Barbier
    Édition : , 1589
    Imprimeur-libraire : Johann Aubry (15..-1600), Claude de Marne (15..-1610), Héritiers d'André Wechel
    Auteur présumé du texte : François Hotman (1524-1590)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39365289q]
  • Lettres et ambassade de messire Philippe Canaye, seigneur de Fresne

    Description matérielle : 3 vol. in-fol.
    Description : Note : Publié par Robert Regnault, Minime de Paris, d'après Barbier
    Édition : Paris : E. Richer , 1635-1636
    Éditeur scientifique : Robert Regnault

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30191596w]

Autre1 document

  • Remonstrances et discours faicts et prononcez en la cour et chambre de l'edict, establie à Castres d'Albigeois, pour le ressort de la cour de parlement de Tholose. Par messire Philippe Canaye, seigneur de Fresnes,... et president en laditte cour. (12 novembre 1595-22 avril 1596.)

    Description matérielle : In-8 °, pièces liminaires, 108 p.
    Édition : Paris : J. Périer , 1598

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36370686c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Philippe Canaye (1551-1610)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lettres et ambassade de messire Philippe Canaye, seigneur de Fresne, 1635-1636
    Le voyage du Levant / de Philippe Du Fresne-Canaye (1573) ; publié et annoté par M. H. Hauser, 1897
  • Ouvrages de reference : GDEL
    DBF
    Larousse 19e s.
    Cioranescu, 16e s.
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Canaye (Philippe), seigneur de Fresne et Du Fresne-Canaye (Philippe)

Autres formes du nom

  • Philippe Du Fresne-Canaye (1551-1610)
  • Philippe Du Fresne- Canaye (1551-1610)
  • Philippe Canaye (seigneur de Fresne, 1551-1610)
  • Philippe Canaye Fresne (seigneur de, 1551-1610)
  • P. C. A. F. civis Parisiensis (1551-1610)
  • P.C.A.F. civis Parisiensis (1551-1610)

Biographie Wikipedia

  • Philippe de La Canaye, sieur de Fresnes, né en 1551 à Paris où il est mort le 25 février 1610, est un jurisconsulte et diplomate français.Fils d’un avocat au Parlement qui le fit élever avec beaucoup de soin et le laissa choisir le calvinisme, Philippe Canaye voyagea à l’âge de quinze ans en Allemagne, en Italie et Constantinople. À son retour, il prit la carrière de son père et se distingua au barreau du Parlement.Il acheta une charge de conseiller d'État sous Henri III. Henri IV l’envoya comme ambassadeur en Angleterre (1586), en Suisse (1588) et en Allemagne. Nommé président de la chambre mi-partie de Castres en 1595, il exerça cette fonction avec beaucoup d’intégrité, de sagesse et de désintéressement. En 1600, il fut désigné par Henri IV comme arbitre dans les conférences de Fontainebleau entre les catholiques, représentées par le cardinal Du Perron, et les protestants qui avaient choisi Duplessis-Mornay. Il sentit peu à peu sa conviction tellement ébranlée qu’il abjura la religion réformée pour se convertir au catholicisme en 1601.L’année suivante, il fut envoyé en ambassade à Venise et eut l’adresse de terminer les différends de cette république avec le pape Paul V qui lui en marqua de la reconnaissance. Il a laissé une Relation de ses ambassades, des Mémoires, 3 vol. in-fol., 1635 et une traduction française ou plutôt une analyse de l'Organon d'Aristote, in-folio, 1589.

Pages équivalentes