James Cyriax (1904-1985)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1904
Mort :1985
Note :
Docteur en médecine. - A été chargé de consultation en médecine orthopédique, St Thomas's hospital, Londres
ISNI :ISNI 0000 0000 8131 938X

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Manuel de médecine orthopédique

    traitement par manipulations, massages et infiltrations

    2ème ed. revue et complétée
    Description matérielle : IX-406 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 402-403. Index
    Édition : Paris ; New York ; Barcelone : Masson , 1988

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36954126q]
  • The Penguin encyclopedia of crime

    Description matérielle : XIII-668 p.
    Description : Note : Index
    Édition : London : Penguin , 1996

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37488357d]
  • Manuel de médecine orthopédique

    traitement par manipulations, massages et infiltrations

    Description matérielle : XII-332 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 328. Index
    Édition : Paris ; New York ; Barcelone : Masson , 1976
    Autre : Claude Hamonet, Pierre Payri

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb347022214]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Manuel de médecine orthopédique / James Cyriax ; avec la collab. de Margaret Coldham ; trad. de l'anglais par P. Payri, 1988
  • BLNA, 1996-10 : Cyriax, James, 1904-1985
    Bibliogr., GB (CD), 1996-07
    LCNA (CD), 1996-03 : Cyriax, James Henry

Biographie Wikipedia

  • James H. Cyriax, né en 1904 et mort en 1985, était un médecin britannique. Il est le fils d'Edgar Ferdinand Cyriax et d'Annjuta Cyriax (née Kellgren).Chirurgien orthopédiste à Londres, il a été le premier à aborder l’étude des lésions des tissus mous d’une façon approfondie et systématique.Il a donné son nom au massage transversal profond ou « massage de Cyriax ».Son père, E. F Cyriax, quant à lui, avait donné son nom au syndrome de Cyriax.

Pages équivalentes