John Cam Hobhouse Broughton (baron, 1786-1869)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :1786
Mort :1869
Autre forme du nom :John Cam Hobhouse (baron Broughton)
ISNI :ISNI 0000 0001 1063 8065

Ses activités

Auteur du texte5 documents1 document numérisé

  • Histoire des cent-jours, ou Dernier règne de l'empereur Napoléon

    Description matérielle : 504 p.
    Description : Note : Réimpression abrégée de l'ouvrage précédent. - Voyez précédemment tome III, page 306, nos 25 et 27
    Édition : Paris : Domère , 1819

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb306082675]
  • Byron's bulldog

    the letters of John Cam Hobhouse to Lord Byron

    Description matérielle : IX-364 p.
    Description : Note : Index
    Édition : Columbus : Ohio state university press , cop. 1984
    Éditeur scientifique : Peter W. Graham

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34834278c]
  • Contenu dans : Byron et la Suisse

    Journal. - [1]

    Description matérielle : 182 p.
    Description : Note : Réunit "Byron in the Alps, the journal of John Cam Hobhouse, 17-29 September 1816", par John Clubbe et "La Reno mmée de Byron à Genève et dans le canton de Vaud, 1816-1924", par Ernest Giddey. Contient le texte du journal de J.C. Hobhouse. - Index
    Édition : Genève : Droz ; [Paris] : [diffusion Champion] , 1982

    [catalogue]
  • Lettres écrites de Paris pendant le dernier règne de l'empereur Napoléon, adressées principalement a l'honorable Lord Byron ; suivies d'un appendix contenant des documents officiels

    Description matérielle : 2 vol.
    Description : Note : Trad. de : "The substance of some letters written by an Englishman resident at Paris during the last reign of the emperor Napoleon"
    Édition : , 1817

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30608266t]
  • Recollections of a long life (1786-1834), by lord Broughton (John Cam Hobhouse), with additional extracts from his private diaries. Edited by his danghter lady Dorchester...

    Édition : New York, C. Scribner's sons ; London, J. Murray , 1909-1910. 4 vol. in-8°, portr.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31878121h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur John Cam Hobhouse Broughton (baron; 1786-1869)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Byron's bulldog : the letters of J.C.Hobhouse to Lord Byron / l'auteur, 1984
    Byron and Hobby-O : Lord Byron's relationship with John Cam Hobhouse / by Peter Cochran, 2010
  • British library (2011-08-11)

Autre forme du nom

  • John Cam Hobhouse (baron Broughton)

Biographie Wikipedia

  • John Cam Hobhouse, baron Broughton of Broughton de Gyfford, KCB, (né à Bristol le 27 juin 1786 et décédé à Londres le 3 juin 1869) était un homme politique et écrivain britannique. Il était l'un des plus proches amis de Lord Byron.Issu d'une riche famille industrielle, il fit ses études à Cambridge où il rencontra Lord Byron. Ensemble, ils firent leur Grand Tour de juillet 1809 à juillet 1810, en Grèce, une des raisons de leur philhellénisme ensuite. Hobhouse fit un bref passage dans l'armée au cours des dernières guerres napoléoniennes. Il assista ainsi au retour à Paris des Bourbons, qu'il détestait tandis qu'il était un admirateur de Napoléon. Il resta un ami fidèle de Byron : il fut son témoin lors de son mariage puis alla le retrouver sur le continent lors de son exil.À la fin des années 1810, Hobhouse entra en politique. Il se fit élire au parlement britannique en tant que « radical » (l'extrême-gauche britannique alors). Si le début de sa carrière montra qu'il était favorable à un certain nombre de réformes, il se révéla vite beaucoup plus modéré que ses discours. Ainsi, pour lui, la Great Reform de 1832 était suffisante, ce qui n'était pas réellement une attitude radical. Il entra au gouvernement aux débuts des années 1830, devint un proche de Lord Melbourne et du roi Guillaume IV et assista à la prestation de serment de la nouvelle reine Victoria. Devenu ouvertement whig, il eut des difficultés à se faire réélire et dut recourir aux pratiques électorales qu'il dénonçait dans sa jeunesse pour conserver un siège au Parlement.Président du Board of Control for India, il soutint une politique coloniale expansionniste et fut en partie responsable du désastre britannique en Afghanistan aux débuts des années 1840. Il était alors considéré comme l'un des membres les plus conservateurs du gouvernement whig de Lord John Russell.Il prit sa retraite politique en 1852, n'intervenant plus que pour le débat de 1858 sur l'Inde. Il consacra ses dernières années à la lecture et à l'écriture.

Pages équivalentes