William Irish (1903-1968)

Image non encore disponible
Pays : États-Unis
Langue : anglais
Sexe : masculin
Naissance : New York, N.Y., 04-12-1903
Mort : New York, N.Y., 25-09-1968
Note :
Romancier. - Pseudonyme de Cornell George Hopley-Woolrich. - A aussi écrit sous le pseudonyme Cornell Woolrich
ISNI : ISNI 0000 0001 0815 8855

William Irish (1903-1968) : œuvres (178)

Auteur du texte (155)

Valse dans les ténèbres
Rendez-vous en noir
Une incroyable histoire
Romans et nouvelles
Crains la femme avant le serpent
Fenêtre sur cour
L'heure blafarde
Une incroyable histoire
Une incroyable histoire
J'ai vu rouge
La mariée était en noir
La sirène du Mississipi
J'ai épousé une ombre
L'heure blafarde
Une incroyable histoire
Le diamant orphelin
La mariée était en noir
Nuit noire
Noir, c'est noir
La dernière nuit
Une Étude en noir
Lady Fantôme
Une Étude en noir
Irish revolver
J'ai vu rouge
Rendez-vous mortel
Irish liberty
Irish waltz
Le Rideau noir
Black Irish
Une Étude en noir
Irish hotel
La Mariée était en noir
Une Peur noire
Le Territoire des morts
Valse dans les ténèbres
Concerto pour l'étrangleur
Divorce à l'américaine
L'Heure blafarde
Irish détective
Irish follies
Irish window
J'ai épousé une ombre
New York blues
Nouvelles 2
Nouvelles
Nouvelles 1
Fenêtre sur cour
Irish bar
Irish blues
Irish cocktail
Irish murder
Manhattan love song
Alibi noir
L'Ange noir
Lady Fantôme
La Toile de l'araignée
La Mariée était en noir
Retour à Tillary street
Du crépuscule à l'aube
L'Ange noir
Lady Fantôme
Le Mystère de la chambre :813 :+huit cent-treize+
Retour à Tillary street
Du crépuscule à l'aube
New York blues
La Rançon du hasard
Un Tramway nommé mort
Divorce à l'américaine
La toile de l'araignée
L'Heure blafarde
J'ai épousé une ombre
Irish trophy
Lady Fantôme
Rendez-vous en noir
Concerto pour l'étrangleur
Deux meurtres, un crime
New York blues
Une Peur noire
Tous les coups sont permis
Dernier strip-tease
Divorce à l'américaine
Six nuits de tonnerre
Trop beau pour mourir
Concerto pour l'étrangleur
Fenêtre sur cour
Rendez-vous en noir
Les Roses mortes
Lady Fantôme
Manège à trois
Les Yeux de la nuit
Couleur épouvante
La Mariée était en noir
La Sirène du Mississipi
Les Visages de l'effroi
Irish trophy...
Lady Fantôme
La mariée était en noir
Alibi noir
J'ai épousé une ombre
L'heure blafarde
La Mariée était en noir. [The Bride wore black. Traduit par E. Michel Tyl.]
Alibi noir. ["Black alibi". Traduction de Madeleine Michel-Tyl et Bruno Albert-Guillaume.] - Peur en noir. ["The Black path of fear". Traduction de Paula Delen.]
Le Chien à la jambe de bois. ["The Dog with the wooden leg". Traduction de Maurice-Bernard Endrèbe.]
Ange ["Black angel"]... Traduit de l'américain par Jane Fillion
Lady Fantôme
Peur en tout genre... [Nouvelles.]
Retour à Tillary street ["the Black curtain"]. Traduit de l'américain par P. Desplanches
La Sirène du Mississipi ("Waltz into darkness"). Traduit de l'américain par Georges Belmont
William Irish. La Liberté éclairant le mort
Marihuana. [Nouvelles traduites par Maurice-Bernard Endrèbe.]
Vertigine senza fine ["Waltz into darkness". Traduzione di Paola Soleri]
Meurtres à la seconde. ["Three o'clock", traduit de l'américain par M.-B. Endrèbe.]
On vous attend en bas. ["Wait for me downstairs". Traduction de G. Sollacaro.]
Rendez-vous en noir. ["Rendez-vous in black". Traduction de Maurice-Bernard Endrèbe.]
Alibi noir. ["Black alibi". Traduction de M. Michel-Tyl et Bruno Albert-Guillaume.]
Concerto pour l'étrangleur. ['Strangler's serenade'. Traduction de France de Bardy.]
La Mariée était en noir. ["The Bride wore black". Traduction de E. Michel-Tyl.]
Une peur noire ["the Black path of fear". Traduction de Paula Delen.]
Si le mort pouvait parler. ["If the dead could talk". Traduction d'A. Dubouillon, Minnie Danzas et M.-B. Endrèbe.]
Ange["Black angel"], traduit de l'anglais par Jane Fillion
L'Oeil trouvé["Through a dead man's eye". Suivi de : Stupéfiant ("Cocaine"). La Nuit où je mourus ("the First time I died"). Cendrillon et les gangsters ("Cinderella and the mob"). Quelqu'un me téléphone ("Somebody on the phone"). Traduction de Maurice-Bernard Endrèbe.]
Fantôme à prendre. ["Phantom lady". Traduction et adaptation de Maurice-B. Endrèbe.]
Quinte à la mort["Fountain-pen. Fire escape. Humming bird comes home. The Earring. The Blue ribbon". Nouvelles choisies et traduites de l'anglais par Maurice-Bernard Endrèbe.]
Retour à Tillary street
Ange
Un pied dans la tombe
Six nuits de tonnerre
L'Heure blafarde
L'inspecteur ne sait pas danser
La Sirène du Mississipi
Des Perles pour une couronne. [Traduit de l'américain par Alain Dorémieux.]
Fait divers. [I wouldn't be in your shoes. Blonde beauty slain. The American. Traduction de Maurice-Bernard Endrèbe.]
J'ai épousé une ombre
Manège à trois. [Last night a man died. Murder story. Music from the dark. Nouvelles traduites de l'américain par M.-B. Endrèbe.]
Les Roses mortes. ["The Dead roses". Traduit par Maurice-Bernard Endrèbe.]
Lady Fantôme ["Phantom Lady"]. Traduit de l'anglais par Edmond Michel-Tyl
Cauchemar, suivi de : Trois heures de l'après-midi
Alibi noir ["Black alibi". Traduction de M. Michel-Tyl et Bruno Albert-Guillaume]
Ange ["Black angel"]. Traduit de l'anglais par Jane Fillion
William Irish. Cauchemar ["Nightmare". Traduction de Henri Dubourg] ; suivi de : Trois heures de l'après-midi ["Three o'clock". Traduction de Marie Marion]
Concerto pour l'étrangleur ["Strangler's serenade". Traduction de F. de Bardy]
Et pour le pire
Fantôme à prendre ["Phantom Lady". Traduction et adaptation de Maurice-Bernard Endrèbe]
Jane Brown
La Liberté éclairant le mort ["The Corpse in the statue of Liberty". Traduit par Maurice-Bernard Endrèbe]
La Mariée était en noir ["The Bride wore black". Traduction de E. Michel-Tyl]
Marihuana ["Marihuana". Traduit par Maurice-Bernard Endrèbe]
Meurtres à la seconde ["Three o'clock". Traduit de l'américain par Maurice-Bernard Endrèbe]
L'Oeil trouvé ["Through a dead man's eye". Choix et traduction par Maurice-Bernard Endrèbe]
On vous attend en bas ["Wait for me downstairs". Traduction de G. Sollacaro]
Une peur noire ["The Black path of fear". Traduction de Paula Delen]
Quinte à la mort. [Choix et traduction par Maurice-Bernard Endrèbe.]
Rendez-vous en noir ["Rendez-vous in black". Traduction de Maurice, Bernard Endrèbe]
Si le mort pouvait parler ["If the dead could talk". Traduction de A. Dubouillon]

Scénariste (1)

Double casse

Auteur de l'idée originale (1)

Double casse

Documents sur William Irish (1903-1968) (1)

Livres (1)

L'incubo ha mille occhi

Voir aussi (7)