Sophie Hugo (1772-1821): nom d'alliance

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :féminin
Naissance :Nantes (Loire-Atlantique), 19-06-1772
Mort :Paris (France), 27-09-1821
Note :
Mère de Victor Hugo (1802-1885)
Domaines :Histoire de la France
Autre forme du nom :Sophie Trebuchet (1772-1821)

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Sophie Hugo (1772-1821)

Pages dans data.bnf.fr

Membre de

  • Regroupe plusieurs membres de la famille de Victor Hugo (1802-1885)

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autre forme du nom

  • Sophie Trebuchet (1772-1821)

Biographie Wikipedia

  • Sophie Françoise Trébuchet, née le 19 juin 1772 à Nantes et morte le 27 juin 1821 à Paris, est connue pour avoir été la femme de Joseph Léopold Sigisbert Hugo et la mère d'Abel (l'aîné), d'Eugène et de Victor Hugo (le benjamin), les trois fils Hugo. Issue de la bourgeoisie nantaise, ses parents meurent jeunes et laissent leurs enfants à des proches. Sophie Trébuchet partage donc sa jeunesse entre sa ville natale et Châteaubriant, avec une de ses tantes. Alors que la Révolution française ensanglante Nantes, c'est à Châteaubriant, qu'elle rencontre justement en 1796 son futur mari, soldat républicain. Sophie décide de le suivre à Paris, puis dans la famille de ce dernier, à Lunéville, et bientôt encore à Bastia, puis à Besançon, où Joseph Hugo est successivement nommé. C'est au cours de ses déplacements qu'elle met au monde ses trois fils de 1798 à 1802 : Abel, Eugène et Victor.Sophie Trébuchet décide ensuite de rester à Paris, où elle vit avec un ancien camarade de son mari, Victor Fanneau et côtoie la famille Foucher. Lorsque Victor Fanneau de Lahorie est arrêté après avoir été impliqué à tort dans une conspiration, Sophie traverse l'Espagne, en pleine guerre, et arrive à Madrid où vit son mari. Ce dernier, devenu comte, fait passer sa maîtresse pour son épouse et demande le divorce d'avec Sophie. Elle refuse pour conserver sa pension. Finalement Sophie regagne Paris avec ses enfants, où Victor Fanneau est exécuté en 1812.Sophie Trébuchet passe les dernières années de sa vie à Paris avec ses enfants et encourage ces derniers dans leurs études et leur amour de la poésie. Impressionnée par les talents de Victor, elle lui inspire quelques-uns de ses premiers poèmes.

Pages équivalentes