Abbayes -- France -- Yonne (France)

Thème :Abbayes -- France -- Yonne (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (11)

  • Abbaye fondée en 1112 par Vivien de la Ferté-Loupière. Le 22 juillet 1131 elle entra dans l'ordre de Cîteaux, filiation de Clairvaux, comme première fille de Fontenay. Par une bulle du 20 novembre 1163, Alexandre III prit le monastère sous sa protection et confirma tous ses biens, qui s'étaient accrus considérablement par l'afflux des donations. Mais l'abbaye entra en décadence à cause des guerres des XIVe au XVIe siècles, et de la mauvaise gestion de certains abbés. Les 4 religieux qui y restaient furent expulsés le 23 janvier 1791

  • Abbaye de Prémontrés, fille de Valsecret, fondée en 1132 par Louis VI le Gros. - Fermée en 1790 et convertie en ferme

    Certaines sources situent l'abbaye à Dillot, ancien nom de la commune d'Arces-Dilo

  • Abbaye la plus ancienne du diocèse d'Auxerre, fondée vers 429 par saint Germain, sous le vocable de Saint-Cosme. Elle prit peu de temps après le nom d'un de ses moines, saint Marien. Elle fut confiée en 1141 à l'ordre de Prémontré. Plusieurs fois abandonnée en raison des troubles de la région, ou des inondations car elle était située au bord d'une rivière, elle fut finalement détruite par les Calvinistes en 1567 et les religieux allèrent s'installer dans leur prieuré à Auxerre, où ils restèrent jusqu'à la Révolution

  • Abbaye, deuxième fille de Cîteaux, fondée en 1114 par Thibaud IV de Champagne et l'abbé Hugues de Mâcon. Fermée à la Révolution. L'abbatiale est devenue église paroissiale, et le siège de la Mission de France. L'abbaye abrite l'ADAPT, un centre de rééducation pour handicapés

  • Abbaye de Bénédictines fondée vers 858-859 (ou 867, selon les sources) par Gérard de Roussillon, comte de Provence et sa femme Berthe. En 873 elle devint abbaye de Bénédictins, et à partir de 882, date d'arrivée des reliques de sainte Madeleine, lieu de pèlerinage célèbre. Egalement dédiée à Notre-Dame et Saint-Pierre. De 1103 à 1162 elle dépendit de l'ordre de Cluny. Paul III concéda une bulle de sécularisation en 1537 à la demande des moines

  • Monastère fondé en 1850 par Jean-Baptiste Muard, au sein des Bénédictins prêcheurs des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie. - Monastère affilié le 14 janvier 1859 aux Bénédictins de Subiaco. Prieuré conventuel de 1859 à 1884, puis abbaye

  • L'Abbaye bénédictine Saint-Germain d'Auxerre adhéra en 1629 à la Congrégation de Saint-Maur

    Vendue en 1791, l'abbaye devint un hôpital en 1811. De 1968 à 1984 les installations hospitalières furent progressivement déménagées pour laisser la place au Musée d'art et d'histoire

  • Abbaye de Bénédictins fondée vers 620 par Clotaire II sur le tombeau de sainte Colombe. Ravagée par les Normands en 887, puis pendant la guerre de Cent ans, en ruines sous Charles VII. Elle entra dans la congrégation de Chezal-Benoît en 1580, puis dans la congrégation de Saint-Maur en 1636. Fermée à la Révolution

  • À l'origine, un oratoire fondé par saint Germain, évêque d'Auxerre, et où il fut inhumé en 448. Présence d'une communauté monastique depuis la seconde moitié du VIIe siècle. Observance de la Règle de saint Benoît confirmée en 817. En 987 ou 988, l'Abbaye fut réformée par saint Maïeul, abbé de Cluny, mais sans entrer dans l'Ordre de de Cluny. Entre 1097 et 1107, Saint-Germain est soumise à l'autorité de l'abbé de Cluny, mais l'évêque d'Auxerre n'est pas entièrement écarté, et l'Abbaye n'a jamais reconnu appartenir à l'Ordre de Cluny. En 1256, elle est entièrement affranchie de toute sujétion à l'égard de Cluny

    En 1629, Saint-Germain d'Auxerre adhéra à la Congrégation de Saint-Maur

  • Abbaye de Cisterciens, fille de Pontigny, fondée par Elie de Rougemont et des religieux de l'abbaye de Molesme en 1133. Fermée à la Révolution. - L'abbaye est aujourd'hui propriété privée, mais centre culturel ouvert au public. Jusqu'en 1973 elle se situait sur le territoire de la commune de Commissey, rattachée depuis à la commune de Tanlay

  • Abbaye de Cisterciens fondée en 1127 par Artaud fr. Ansello et le roi Louis VII. Abbaye fille de l'abbaye de Preuilly, filiation de Cîteaux, elle fut consacrée le 1er avril 1129. Ruinée par la commende et les guerres de religion, elle fut réformée par Richelieu qui y introduisit en 1636 des Cisterciens de la Stricte Observance. - Ruinée à la Révolution ; aujourd'hui gîte rural et centre culturel

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF