Abbayes -- France -- Yvelines (France)

Thème :Abbayes -- France -- Yvelines (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (6)

  • A l'origine petit oratoire, transformé en abbaye en 1148 (ou 1180 selon les sources) par Gasce de Poissy qui y appela des Prémontrés de l'abbaye de Marcheroux (Oise). Ravagée par la guerre en 1340, détruite par les Anglais entre 1420 et 1437, elle fut restaurée au début du XVIIIe siècle, l'abbatiale reconstruite entre 1743 et 1749. Fermée à la Révolution puis démolie

  • Abbaye de Cisterciennes fondée en 1204 près de Chevreuse par Mathilde de Garlande. Réformée à partir de 1609 par l'abbesse Jacqueline-Marie Arnauld, en religion mère Angélique, l'abbaye devint bientôt un centre actif du jansénisme, sous l'influence de Jean Duvergier de Hauranne, abbé de Saint-Cyran. En 1625 les religieuses quittèrent les lieux pour Paris, où elles fondèrent une abbaye du même nom. L'abbaye de Magny fut occupée à partir de 1638 par une communauté de jansénistes appelée les "Solitaires" ou les "Messieurs de Port-Royal" (dispersés en 1656) qui y ouvrirent des petites écoles (fermées en 1660). En 1647 une partie des religieuses revint à Magny, mais restèrent sous la direction de Port-Royal de Paris. En 1668 Louis XIV sépara les deux abbayes de Port-Royal, celle de Paris étant désormais confiée à des abbesses anti-jansénistes. Le 11 juillet 1709 Port-Royal-des-Champs fut supprimée, les religieuses dispersées, et les bâtiments rasés

  • Abbaye fondée en 1118 par Simon de Neauphle pour des Bénédictins venus de l'abbaye de Savigny (Manche). Mais dès 1147 l'abbaye passa aux Cisterciens de Clairvaux. Enrichie de nombreux dons, elle connut au XIIIe siècle une période d'apogée, tomba en ruines après les guerres de religion, fut restaurée au XVIIe siècle. Fermée et vendue en 1791, puis ruinée. Elle fut rachetée et en partie restaurée en 1873 par la famille de Rothschild

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin fondée vers 1160 par Robert II, évêque de Chartres et Simon III de Montfort. Dirigée par des abbés commendataires à partir de 1527 ce qui provoqua ensuite des conflits entre les chanoines et leurs abbés. Elle passa donc en 1627 entre les mains des chanoines réguliers de la congrégation de France (Génovéfains). Fermée à la Révolution, vendue le 25 octobre 1792. L'abbatiale fut démolie, l'abbaye devint habitation privée

  • Abbaye de Bénédictines fondée vers 1201 par Philippe Auguste. Fermée à la Révolution puis démolie et remplacée par un château au XIX e siècle. - Cette abbaye est parfois située à Rosay, car la plus grande partie du hameau de Saint-Corentin se trouve sur le territoire de cette commune. Mais l'abbaye elle-même se trouvait sur le territoire de Septeuil

  • Monastère de Bénédictins fondé en 1078 par Haganon, seigneur de Neauphle, et son fils Hugues, et érigé en abbaye par Philippe 1er. Il fut supprimé en 1737 à cause de ses ressources médiocres et de son petit nombre de moines, et rattaché au petit séminaire de Chartres. - Ses bâtiments furent vendus en 1791 et devinrent habitation privée, l'abbatiale est devenue église paroissiale

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF