Abbayes -- France -- Saône-et-Loire (France)

Thème :Abbayes -- France -- Saône-et-Loire (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (10)

  • A la fin du VIe siècle un hospice desservi par des religieux fut fondé par saint Syagre, évêque d'Autun, et la reine Brunehaut. Détruit en 731, il fut restauré vers 750. Au début du IXe siècle, sous l'évêque Modoin, installation d'une communauté de Bénédictines. Elles continuèrent de recevoir hôtes et pélerins. A cet effet, l'abbaye reçut de nombreux dons. Avec un relachement de la discipline, elle devint une sorte de riche chapitre où se retiraient les filles nobles non établies, et où seule l'abbesse prononçait des voeux. Une réforme fut introduite en 1642, avec une règle mitigée de Saint-Benoît

    L'abbaye fut fermée à la Révolution et vendue en 1792. Depuis 1836, elle est occupée par les religieuses du Très-Saint-Sacrement qui y ont fondé une maison de retraite

  • Abbaye de Bénédictins fondée vers 599 par Brunehaut, qui y fut enterrée. Ruinée par les Sarrasins au VIIIe siècle, reconstruite en 848 par le comte Badilon. Elle eut beaucoup à souffrir des luttes féodales et des guerres de religion. Entra dans la congrégation de Saint-Maur en 1654. Fermée à la Révolution. - Saint-Martin fut une des quatre abbayes d'Autun, qui comprenait également Saint-Andoche, Saint-Jean-le-Grand, et Saint-Symphorien

  • Ce monastère de Bénédictines adhéra en 1955 à la Congrégation bénédictine de Subiaco. - Établi à La Loyère (Saône-et-Loire) de 1948 à 1963 ; transféré en 1963 à Venière (commune de Boyer, Saône-et-Loire). - Élevé au rang d'abbaye en 1971

  • Le 11 septembre 909, le duc d'Aquitaine Guillaume le Pieux fit fonder une abbaye de Bénédictins et en fit don au pape. Le premier abbé, Bernon, constitua la première communauté clunisienne avec des moines venus de Beaume-les-Messieurs et de Gigny (Jura). Sous Odon (927-942), Cluny devint un centre de réforme monastique et fonda un nouvel ordre religieux. L'abbaye acquit une grande influence sous Odilon (994-1048) et connut son apogée sous Pierre le Vénérable (1122-1156). - Supprimée le 25 octobre 1791 puis ruinée, il en reste des vestiges, principalement du XVIIIe siècle

  • Première fille de Cîteaux, cette abbaye fut fondée en 1113 par saint Etienne Harding pour servir d'exutoire à l'abbaye mère, trop chargée de novices. Les deux abbayes connurent de graves différends. La descendance de La Ferté comprend 16 monastères. Il y restait 12 religieux en 1768. Fermée à la Révolution, son dernier abbé fut guillotiné en 1793

  • Abbaye de Bénédictins dont la fondation est attribuée à l'évêque saint Flavius (mort en 591), mais son existence n'est attestée qu'en 864, date de sa réforme par l'évêque Gerbaud. Elle fut détruite en 1562 par les protestants, et reconstruite dans un autre quartier de la ville à partir de 1570. Elle adhéra à la congrégation de Saint-Maur en 1662. En 1768 il restait 8 religieux, 4 en 1790, bien que les revenus de l'abbaye n'avaient cessé d'augmenter depuis le XVIe siècle. - L'abbatiale, reconstruite de 1698 à 1713, est devenue église paroissiale

  • L'Abbaye bénédictine Saint-Philibert de Tournus fut sécularisée en 1627, devenant ainsi un chapitre de chanoines séculiers, mais en gardant le titre abbatial avec un abbé séculier. Le Chapitre comptait en outre un doyen, un chantre et un trésorier

  • Abbaye de Cisterciens, fille de la Ferté-sur-Grosne, fondée en 1132. - Fermée à la Révolution ; l'abbatiale est devenue église paroissiale, l'abbaye fut démolie, sauf les communs

  • En 875, les moines bénédictins de Saint-Philibert de Noirmoutier (Noirmoutier-en-l'Île, Vendée), après être passés par Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique ; de 836 à 87. ) et par Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier ; de 871, 872 ou 873 à 875), s'installèrent dans l'Abbaye Saint-Valérien de Tournus, fondée au VIe siècle (Tournus appartenait au Diocèse de Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire)

    L'Abbaye Saint-Philibert fut sécularisée en 1627, devenant ainsi un chapitre de chanoines séculiers, mais en gardant le titre abbatial

Documents sur ce thème

Livres1 document

  • Architektur und Bauplastik in Burgund um 1100

    die Kirchen von Gourdon und Mont-Saint-Vincent

    Description matérielle : 416 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 406-416
    Édition : Petersberg : Imhof , 2002
    Auteur du texte : Jens Reiche (1968-....)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb391234977]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF