Abbayes -- France -- Landes (France)

Thème :Abbayes -- France -- Landes (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (9)

  • Abbaye bénédictine d'hommes. - Monastère uni à la Congrégation de Saint-Maur à partir de 1652

  • Abbaye de Bénédictins, puis de Cisterciens

  • Abbaye prémontrée fondée vers 1140 par Pierre, comte de Bigorre et vicomte de Marsan. Elle fut fermée à la Révolution. L'église et une partie du cloître furent démolies en 1832, et le reste des bâtiments transformé en château

  • Abbaye bénédictine olivétaine

  • L'Abbaye Saint-Sever adhéra à la Congrégation de Saint-Maur en 1643. Fermée en 1791. Les bâtiments conventuels sont occupés par la mairie de Saint-Sever. L'église abbatiale est paroissiale depuis 1795 ; classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, elle reste une étape privilégiée sous les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle

  • Abbaye de Bénédictines fondée en 966 par le comte Sigeric. - Après la Révolution la communauté s'installa à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), puis à Saint-Dié, puis en 1824 à Flavigny-sur-Moselle. En 1904 elle se réfugia à Cassine (Italie). En mars 1921 l'abbaye fut rétablie à Roville-aux-Chênes (Vosges), transférée en 1936 à Poyanne (Landes). En 1948 elle adhéra à la congrégation bénédictine du Mont-Olivet. Depuis le 30 novembre 1985 elle se trouve à Eyres-Moncube

  • Sanctuaire fondé sur le tombeau de saint Girons, apôtre supposé d'Aire-sur-l'Adour. L'existence d'une abbaye n'est attestée, avec la présence de moines bénédictins, qu'à partir du XIe siècle. - L'abbaye fut sécularisée au XIVe ou au début du XVe siècle, mais le supérieur du chapitre de chanoines garda le titre d'abbé jusqu'à la dissolution du chapitre, en 1791

    En 1569, la collégiale Saint-Girons fut détruite par les huguenots. Les reliques furent transportées à Sousvic (Ariège), qui devint Saint-Girons. Mais la crypte de Saint-Girons d'Hagetmau, fort ancienne, est heureusement conservée

  • Abbaye de Bénédictins fondée par Guillaume Sanche, duc de Gascogne, sur le tombeau de saint Sever ou Sévère, évangélisateur de la région martyrisé au Ve siècle. Elle se développa sous l'abbatiat de Grégoire de Montaner (1028-1072) qui la fit reconstruire à partir de 1060 sur le modèle de Cluny. Détruite par les huguenots en 1569

    L'Abbaye Saint-Sever adhéra à la Congrégation de Saint-Maur en 1643. Fermée à la Révolution. Les bâtiments conventuels sont occupés par la mairie de Saint-Sever. L'abbatiale est église paroissiale depuis 1795 ; classée au patrimoine mondial de l'Unesco, elle reste une étape privilégiée sous les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF