Abbayes -- France -- Seine-Saint-Denis (France)

Thème :Abbayes -- France -- Seine-Saint-Denis (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (4)

  • En 1633, l'Abbaye de Saint-Denis quitta la Congrégation de Saint-Denis, qu'elle avait fondée (et qui dut changer de nom), pour adhérer à la Congrégation de Saint-Maur. En 1679, Louis XIV supprima la dignité d'abbé, ce dernier étant remplacé par un grand prieur. En 1691, la mense abbatiale fut unie à la Maison royale de Saint-Louis (Saint-Cyr-l'École, Yvelines)

    L'abbatiale fut fermée en 1793. Elle devint église paroissiale après la Révolution, et cathédrale en 1966. L'abbaye abrite la maison d'éducation de la Légion d'honneur fondée par Napoléon Ier

  • Monastère fondé avant 490 sur le tombeau de saint Denis, premier évêque de Paris. Vers 625, Dagobert en fit une abbaye. Sous l'abbatiat d'Hilduin (début en 814) elle adopta la Règle de saint Benoît (c'est peut-être seulement la confirmation d'une pratique antérieure). Nécropole royale à partir de 638, puis gardienne des insignes du pouvoir, Saint-Denis connut une période d'apogée sous l'abbatiat de Suger (abbé de 1122 à 1151), qui entreprit la construction de la nouvelle abbatiale. On dit parfois que Saint-Denis adhéra vers la fin du XVIe siècle à la Congrégation des Exempts de France : ce point demande à être vérifié, et il s'agit peut-être d'une confusion avec la Congrégation de Saint-Denis, fondée en 1607 par l'Abbaye de Saint-Denis et d'autres abbayes exemptes

  • En 1607, l'Abbaye de Saint-Denis fonda, avec d'autres abbayes exemptes, la Congrégation de Saint-Denis (on dit parfois que Saint-Denis avait adhéré vers la fin du XVIe siècle à la Congrégation des Exempts de France : ce point demande à être vérifié, et il s'agit peut-être d'une confusion avec la Congrégation de Saint-Denis). En 1633, l'Abbaye de Saint-Denis quitta la congrégation qu'elle avait fondée (et qui prit alors le nom de Congrégation des Bénédictins de France), et elle adhéra à la Congrégation de Saint-Maur

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin de la congrégation de Saint-Victor, fondée en 1186 par Guillaume de Garlande, avec des religieux de l'abbaye Saint-Vincent de Senlis. Elle adhéra à la congrégation de France (Génovéfains) en 1637

    Fermée à la Révolution. L'abbaye fut occupée au XIXe siècle par un noviciat des Augustins de l'Assomption avant d'être définitivement fermée au début du XXe siècle puis démolie

    Livry-en-l'Aunoy est l'ancien nom de la commune de Livry-Gargan, située en Seine-et-Oise avant la création du département de la Seine-Saint-Denis

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF