Abbayes -- France -- Loir-et-Cher (France)

Thème :Abbayes -- France -- Loir-et-Cher (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (11)

  • Abbaye de chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré, fille de l'abbaye de Prémontré, fondée en 1130 par Godefroi III Grisegonelle, comte de Vendôme. - Fermée à la Révolution, aujourd'hui propriété privée

  • Abbaye de Clarisses fondée Jean de Châtillon, comte de Blois, et Alix de Bretagne, son épouse. L'abbaye relevait directement du Saint-Siège. A partir du XVIIe siècle, elle se mit à décliner. Elle fut supprimée canoniquement en décembre 1787, mais les moniales refusèrent de s'incliner. Elles quittèrent les lieux pendant la Révolution. - Il en reste une chapelle souterraine avec les restes des tombeaux et une salle capitulaire

  • L'Abbaye de chanoines réguliers Saint-Georges-des-Bois adhéra à l'Ordre de Prémontré en 1726

    Des anciens bâtiments, il reste l'église abbatiale et la salle capitulaire. - Quelques moines bénédictins se sont réinstallés à Saint-Georges-des-Bois en juillet 2001

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin, installée en 1154, désaffectée à la Révolution.

  • Abbaye de Bénédictins fondée en 874 par les religieux de Saint-Laumer de Corbion qui y transférèrent les reliques de leur fondateur ; mais l'abbaye fut d'abord dédiée à Saint-Martin au Val. Elle adhéra à Saint-Maur en 1627. - Fermée à la Révolution. L'abbatiale est devenue église paroissiale sous le vocable de Saint-Nicolas, l'abbaye est occupée par un hôpital

  • Abbaye de Cisterciens fondée le 28 juin 1121 par Thibaud IV le Grand, comte de Champagne et de Blois, sur la demande de l'abbé de Cîteaux, saint Etienne Harding. Appelée le Petit-Cîteaux en raison de son importance, l'abbaye avait déjà fondé 29 monastères vers l'an 1140, dont 18 en Angleterre. - Mais la communauté déclina peu à peu. En 1768 elle ne comptait plus que 8 moines. Elle s'éteignit vers 1776

  • Abbaye fondée avant 696, peut-être en 682, 689, ou 693 par les Bénédictins de Saint-Denis, remplacés vers 846 ou 996 par des chanoines séculiers. L'abbaye fut de très bonne heure réputée et puissante, et aussi un centre d'études. En 1123, les chanoines séculiers furent remplacés par des réguliers. L'abbaye fut ruinée en 1570. Le 7 septembre 1647, la réforme de Sainte-Geneviève y fut introduite : l'abbaye fut rattachée à la congrégation de France (des Génovéfains). En 1768 il y restait 8 religieux. Fermée à la Révolution. L'abbatiale fut démolie en 1807, le reste occupé par une école communale

  • Abbaye fondée par Innocent, évêque du Mans († 558 ou 559). Adopte la Règle de saint Benoît vers la fin du VIIe siècle ? Semble être abandonnée vers le début du Xe siècle. Restaurée vers 1045 par Geoffroy II Martel, comte d'Anjou, pour des chanoines réguliers de saint Augustin, ou plus vraisemblablement, dans un premiers temps, pour des chanoines séculiers

    Des anciens bâtiments, il reste l'église abbatiale et la salle capitulaire

  • Abbaye de Bénédictins fondée en 1034 par Geoffroy Martel comte d'Anjou. Elle fut consacrée le 31 mai 1040, et soumise par Urbain II à la juridiction immédiate du Saint-Siège. En 1063 le pape Alexandre II accorda aux abbés de Vendôme le titre de cardinal. L'abbaye adhéra à la congrégation des Exempts en 1579, et à la congrégation de Saint-Maur en 1621. Elle fut fermée à la Révolution. L'abbatiale est devenue église paroissiale

  • Vers 1045, Geoffroy II Martel, comte d'Anjou, installe des chanoines dans l'ancienne abbaye bénédictine Saint-Georges-des-Bois. Il s'agit probablement dans un premier temps de chanoines séculiers. C'est peut-être Hildebert de Lavardin, évêque du Mans (de 1096 à 1125) qui a imposé ensuite à ces chanoines la Règle de saint Augustin. L'abbaye adhéra à l'ordre de Prémontré en 1726

    Des anciens bâtiments, il reste l'église abbatiale et la salle capitulaire

  • Abbaye de Bénédictins fondée par l'Abbaye Saint-Florent de Saumur. - Affiliée à la Congrégation de Saint-Maur à partir de 1631

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF