Ana Enriqueta Terán (1918-2017)

Pays :Venezuela
Langue :espagnol; castillan
Sexe :féminin
Naissance :Valera (Venezuela), 04-05-1918
Mort :Valencia (Carabobo, Venezuela), 19-12-2017
Note :
Poétesse
ISNI :ISNI 0000 0001 1026 9642

Ses activités

Auteur du texte6 documents

  • Casa de hablas

    1946-1989

    Description matérielle : 274 p.
    Édition : Caracas : Monte Ávila ed. , 1991
    Éditeur scientifique : José Napoleón Oropeza

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35539552b]
  • Al norte de la sangre

    Description matérielle : In-8° , 79 p., portrait
    Description : Note : Colección Unicornio
    Édition : Caracas : Ediciones Suma , 1946

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31443259z]
  • Apuntes y congojas de una decadencia novelada en tres muertes

    Description matérielle : 1 vol. (159 p.)
    Édition : Caracas : El perro y la rana , impr. 2014

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb438295843]
  • Libro de los oficios

    poemas 1969

    Description matérielle : 76 p.
    Édition : Caracas : Monte Avila , 1975

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34888456m]
  • Piedra de habla

    Description matérielle : 364 pages
    Description : Note : Poems
    Includes bibliographical references
    Édition : Caracas, Venezuela : Fundación Biblioteca Ayacucho , [2014]
    Autre auteur du texte : Patricia Guzmán

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44406897k]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ana Enriqueta Terán (1918-2017)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Ana Enriqueta Terán est une poétesse vénézuélienne, née à Valera en 1918. Elle est l'une des écrivains les plus importantes de la poésie vénézuélienne, surtout à cause de son usage du mot. Elle a écrit pour divers publications et toute son œuvre se trouve dans le livre Casa de hablas (1991).

Pages équivalentes