Fernão Lopes (1380?-1458?)

Pays :Portugal
Langue :portugais
Naissance :1380
Mort :1458
Note :
Chroniqueur. - Historien
On lui a anciennement attribué, à tort : [Crónica do Condestável]. Pour cette oeuvre consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes
Autres formes du nom :Fernam Lopes (1380?-1458?)
Fernand Lopes (1380?-1458?)
ISNI :ISNI 0000 0000 7139 9478

Ses activités

Auteur du texte16 documents

  • Chronica del rey D. Pedro I. deste nome... cognominado o Justiceiro

    Description matérielle : XVI-590 p.
    Édition : Lisboa occidental : na officina de M. Fernandes da Costa , 1735
    Autre auteur du texte : José Pereira Baïão (1690-1743)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30831929t]
  • Chronica del rey D. Pedro I. deste nome, e dos de Portugal o oitavo cognominado o justiceiro

    Description matérielle : [11-1 bl.]-290-[1] p.
    Description : Note : Ornement au titre, bandeaux, lettrines et cul-de-lampe gr. sur bois. - Comprend : "Supplemento a esta chronica del rey D. Pedro I....", par le père José Pereira Baïão (p. 201-290)
    Sources : Porbase (Internet, http://porbase.bnportugal.pt), 2009-05-28
    Édition : , 1760
    Autre auteur du texte : José Pereira Baïão (1690-1743)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41489453t]
  • Contenu dans : The English in Portugal

    The Chronicles of Dom Fernando [extracts]. - [1]

    [Reissued with corr.]
    Description matérielle : XXXIV-368 p.
    Description : Note : Texte en portuguais et en regard sa traduction en anglais. - Index
    Édition : Warminster (England) : Aris and Philips , 1989

    [catalogue]
  • Contenu dans : The English in Portugal

    The Chronicles of Dom João [extracts]. - [2]

    [Reissued with corr.]
    Description matérielle : XXXIV-368 p.
    Description : Note : Texte en portuguais et en regard sa traduction en anglais. - Index
    Édition : Warminster (England) : Aris and Philips , 1989

    [catalogue]
  • Chronique du roi D. Pedro I

    Description matérielle : 1 vol. (278 p.)
    Description : Note : Texte portugais avec trad. française en regard. - Bibliogr. p. 263-265 . Index
    Édition : Paris : Éd. du Centre national de la recherche scientifique , 1985
    Éditeur scientifique : Giuliano Macchi (1932-2003)
    Traducteur : Jacqueline Steunou
    Annotateur : Jacqueline Steunou
    Préfacier : Jacqueline Steunou

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34868959m]

Auteur présumé du texte2 documents

Auteur prétendu du texte1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Fernão Lopes (1380?-1458?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Crónica de D. Fernando / Fernão Lopes ; ed. crítica por Giuliano Macchi, 1975
  • Ouvrages de reference : GDEL ; Laffont Bompiani, Auteurs : donne comme date de mort vers 1460
    Larousse 19e s. : Lopes (Fernand)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Lopes (Fernam)
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Lopes (Fernão)

Autres formes du nom

  • Fernam Lopes (1380?-1458?)
  • Fernand Lopes (1380?-1458?)

Biographie Wikipedia

  • Fernão Lopes (Lisbonne ? ~1378 — Lisbonne, 1459 ?) est un historien portugais."Le plus grand Chroniqueur de toutes les temps et de toutes les nations" c'est par ces mots que Robert Southey présente Fernão Lopes.Il est le plus ancien des historiens portugais et le premier Cronista Môr (Grand Chroniqueur) du Royaume dont on a une connaissance certaine : ayant reçu cette charge par lettre du roi D. Duarte du 19 mai 1434 (confirmée par une autre, de D. Afonso V du 3 juin 1449).Il fut aussi "Guarda môr da Torre do Tombo" (Directeur général des archives de Lisbonne), et Escrivão da Puridade de l'Infant D. Fernando, fils du roi Jean I, charge que l'on pourrait traduire littéralement par "Écrivain de la Pureté" et qui correspondait à la plus haute fonction de confiance personnelle concédée par la haute noblesse.« Personnage notable, et homme au savoir populaire et de grande autorité » comme l'appelle son contemporain et successeur Gomes Eanes de Zurara, ou Azurara, il occupe, parmi les autres chroniqueurs généraux du Royaume, une place à part, tant par sa manière d'interpréter les faits, que par son style.En effet, du point de vue de la forme, son style représente une littérature d'expression orale et de racines populaires. Lui-même disait que dans ses pages on ne trouvait pas la beauté des paroles, mais la nudité de la vérité.C'était un autodidacte. Un des légitimes représentants du savoir populaire, mais déjà en son temps, un autre type de savoir commençait à apparaître, plus érudico-académique, humaniste, classisant.

Pages équivalentes