Melchior de Marion Brésillac (1813-1859)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Castelnaudary (Aude), 02-12-1813
Mort :Freetown (Sierre Leone), 25-06-1859
Note :
Fondateur de la Société des missions africaines (en 1856). - Évêque titulaire de Pruse (depuis 1845/1846) ; vicaire apostolique de Coimbatore (1850-1855 ; provicaire dès 1845) ; vicaire apostolique de Sierra Leone (à partir de 1858). - Précédemment, prêtre du Diocèse de Carcassonne (1838-1841), puis membre de la Société des missions étrangères de Paris (1841-1856)
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Melchior-Marie-Joseph de Marion Brésillac (1813-1859)
Melchior-Marie-Joseph de Marion Brézillac (1813-1859)
Melchior de Marion Brésillac (1813-1859)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0895 6355

Ses activités

Auteur du texte11 documents1 document numérisé

  • Une octave prêchée à l'église de Notre-Dame-des-Victoires ; suivie d'un Discours sur la puissance de Marie pour opérer la régénération religieuse de la France

    Description matérielle : 1 vol. (292 p.)
    Édition : Paris : J. Lecoffre , 1855

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb324201361]
  • Documents de mission et de fondation

    [1854-1859]

    Description matérielle : 291 p.
    Description : Note : Index
    Édition : Paris : Médiaspaul ; Montréal : Éd. Paulines , 1985
    Éditeur scientifique : Jean Bonfils

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366189376]
  • La Foi, l'espérance, la charité

    exercices spirituels aux séminaristes indiens (1853)

    Description matérielle : 96 p.
    Édition : [Paris] : [Société des missions africaines] , 1985

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34914067x]
  • Je les aimais

    douze ans en Inde, 1842-1854

    Description matérielle : 319 p.-[24] p. de pl. en noir et en coul.
    Description : Note : Recueil de textes extr. de "Les Souvenirs de douze ans de Mission" et de "Le Journal d'un missionnaire" du même auteur
    Édition : Paris : Médiaspaul ; Montréal : Éd. paulines , 1988
    Éditeur scientifique : Maurice Grenot

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36147690b]
  • Le Journal d'un missionnaire

    [1848-1854]

    Description matérielle : 323 p.
    Description : Note : Fait suite à " Souvenirs de douze ans de mission ", du même auteur. - Index
    Édition : Paris : Médiaspaul , 1987

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366304677]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Melchior de Marion Brésillac (1813-1859)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Société de vie apostolique fondée à Lyon par Melchior de Marion Brésillac. - De droit pontifical depuis 1890. - Divisée en sept provinces, dont deux pour la France : Lyon et Strasbourg ; mais aussi en 2 districts, procures, foyers, maisons de retraite (14 pour la France)

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le Journal d'un missionnaire : [1848-1854] / Marion Brésillac, 1987
  • Ouvrages de reference : Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine. 6, Lyon, 1994 : MARION BRÉSILLAC, Melchior de
    Épiscopologe français des temps modernes / A. Chapeau et F. Combaluzier, 1974
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : MARION-BRÉZILLAC (Mgr Melchior-Marie-Joseph de)
    BN Cat. gén. 1960/1969 : MARION BRÉSILLAC (Mgr Melchior-Marie-Joseph de)

Autres formes du nom

  • Melchior-Marie-Joseph de Marion Brésillac (1813-1859)
  • Melchior-Marie-Joseph de Marion Brézillac (1813-1859)
  • Melchior de Marion Brésillac (1813-1859)
  • Melchior-Marie-Joseph de Marion Brésillac (1813-1859)
  • Melchior-Marie-Joseph de Marion Brézillac (1813-1859)

Biographie Wikipedia

  • Melchior Marie Joseph de Marion-Brésillac, naît le 2 décembre 1813 à Castelnaudary, non loin de Carcassonne. Son père, qui travaille comme surintendant-ingénieur du Canal du Midi, va assurer lui-même l’instruction de ses fils Melchior et Jules, car il constate l’état déplorable de l’instruction publique au lendemain des campagnes napoléoniennes, et parce qu’il tient à leur transmettre des valeurs familiales, sociales et religieuses auxquelles il attache beaucoup de prix.

Pages équivalentes