Benjamin Harrison (1833-1901)

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Naissance :20-08-1833
Mort :13-03-1901
Note :
Homme d'État américain. - 23e président des États-Unis (républicain) de 1889 à 1893 ; petit-fils de W. H. Harrison (9e président), élu face au président sortant G. Cleveland en 1888 puis battu par lui à l'élection suivante
ISNI :ISNI 0000 0000 7693 4409

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Benjamin Harrison (1833-1901)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • LCNA, 1987-1991
    WWW, États-Unis 1897-1942
  • GLU

Biographie Wikipedia

  • Benjamin Harrison (20 août 1833 - 13 mars 1901) fut le 23e président des États-Unis de 1888 à 1892. Petit-fils du 9e président William Henry Harrison, Harrison passa son enfance dans l'Ohio avant de s'installer à Indianapolis dans l'Indiana à l'âge de 21 ans. Durant la guerre de Sécession, il participa aux batailles d'Atlanta et de Nashville en tant que brigadier-général dans l'armée du Cumberland. Il entra en politique après la guerre au sein du parti républicain et brigua sans succès le poste de gouverneur de l'Indiana avant de devenir sénateur en 1881.Lors de l'élection présidentielle de 1888, Harrison perdit le vote populaire face au président sortant Grover Cleveland mais remporta la majorité au sein du Collège électoral et fut donc élu. Sa présidence fut marquée par une politique étrangère ambitieuse, par l'admission de six nouveaux États, par des législations économiques importantes comme le McKinley Tariff et le Sherman Antitrust Act et par le fait que les dépenses fédérales dépassèrent pour la première fois le milliard de dollars. Les démocrates attaquèrent le Billion Dollar Congress et cette question des dépenses associée à une impopularité grandissante vis-à-vis des droits de douanes élevés entraîna la défaite de son parti aux élections de mi-mandat en 1890.Après sa défaite face à Cleveland lors de l'élection présidentielle de 1892, Harrison se retira de la vie politique. Il fut l'avocat du Venezuela dans une dispute frontalière avec le Royaume-Uni et se rendit en Europe (Arbitrage de Paris) dans le cadre de cette affaire en 1900. Il décéda un an plus tard des complications d'une grippe.

Pages équivalentes