Institut séculier Angèle-Mérici

Image non encore disponible
Création :25-11-1535
Adresse :Via Martinengo da Barco, 8, 25100, Brescia.
54 Bd de la Paix (n ̊ 26), 56000, Vannes.
Note :
Institut séculier de droit pontifical, érigé comme tel par le décret "Vetustum et praeclarum" (25 mai 1958), qui réunit en une fédération différentes Compagnies se réclamant d'Angèle Mérici, jusque là indépendantes
Le nom d'Angèle Mérici ne caractérise pas ce seul Institut : toutes les communautés d'Ursulines s'en réclament
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Compagnia di sant'Orsola, Figlie di S. Angela (italien)
Filles de sainte Angèle Mérici
Institut séculier d'Angèle Mérici

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Institut séculier Angèle Merici

    vie consacrée dans la foule des hommes

    Description matérielle : 20 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 20
    Édition : Vannes : ISAM , [1988]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34993257k]
  • Vie évangélique et présence au monde

    Description matérielle : 32 p.
    Édition : Lyon : E.I.S.E. , 1970

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35138426k]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Institut séculier Angèle-Mérici

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Institut séculier Angèle-Mérici : vie consacrée dans la foule des hommes, [1988]
  • Annu. pontificio 1985, p. 1440
    Dizionario degli istituti di perfezione, II, col. 1362-1364

Autres formes du nom

  • Compagnia di sant'Orsola, Figlie di S. Angela (italien)
  • Filles de sainte Angèle Mérici
  • Institut séculier d'Angèle Mérici

Biographie Wikipedia

  • L'Ordre de Sainte-Ursule est un ordre religieux catholique fondé en novembre 1535 à Brescia en Lombardie (Italie) par sainte Angèle Merici (1474-1540). Il se consacre principalement à l'éducation des filles ainsi qu'aux soins des malades et des nécessiteux dans de nombreuses maisons qui en vinrent à être appelés couvents des ursulines.