Francisco Morazán (1792-1842)

Image non encore disponible
Pays :Honduras
Langue :espagnol; castillan
Naissance :20-10-1792
Mort :15-09-1842
Note :
Président fedéral des provinces unies de l'Amérique centrale (1830-1840). - Exilé du Honduras en 1840 puis exécuté au Costa Rica en 1842
ISNI :ISNI 0000 0000 5942 3703

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Contenu dans : Memorias

    Manifesto de David. - [1]

    Description matérielle : 101 p.
    Édition : Tegucigalpa, Honduras : Secretaria de cultura y turismo , 1986

    [catalogue]
  • Memorias

    Description matérielle : 74 p.
    Description : Note : Presidencia de Honduras. Oficina de relaciones publicas. Ediciones. - Reproduction de l'édition faite à Paris, impr. Rouge frères et Cie, en 1870
    Édition : Tegucigalpa : Honduras Tipografia nacional , 1971
    Éditeur scientifique : Honduras. Presidencia de la República

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb351836399]
  • Memorias

    Description matérielle : 101 p.
    Édition : Tegucigalpa, Honduras : Secretaria de cultura y turismo , 1986

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35023103h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Francisco Morazán (1792-1842)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Memorias / F. Morazán, 1986

Biographie Wikipedia

  • Le Général José Francisco Morazán Quezada (né à Tegucigalpa, 3 octobre 1792 - mort à San José, 15 septembre 1842) est un caudillo d'Amérique centrale.Il fut Président de la République Fédérale d'Amérique centrale (1830-1834 ; 1835-1839) ainsi que chef d'État du Honduras (1827-1830), du Guatemala (1829), du Salvador (1839-1840) et du Costa Rica (1840).Il est considéré comme étant l'un des plus grands chefs militaires d'Amérique centrale et un personnage central de la vie politique centre-américaine du début du XIXe siècle en tant que leader du mouvement libéral.Né à Tegucigalpa (Honduras) en 1792, d'un père créole venant des Antilles et originaire de Corse, il reçut une éducation visant une carrière politique et militaire. Il apprit le français et se familiarisa avec la pensée des Lumières et la Révolution française ; il s'intéressa aussi à l'histoire de l'Europe, à la guerre d'indépendance d'Espagne et à l'Antiquité grecque et romaine. Sa formation militaire théorique s'appuya sur les guerres napoléoniennes.

Pages équivalentes