White Star Line

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Création :1869
Adresse :Siège social à Liverpool.
Note :
Compagnie de navigation , propriétaire des paquebots de luxe "Georgic", "Majestic", et "Britannic"
Autre forme du nom :Oceanic steam navigation company

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • [Recueil. Catalogues]

    Description matérielle : 4 vol.
    Édition : Liverpool : White Star Line , 193.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35026000x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation White Star Line

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autre forme du nom

  • Oceanic steam navigation company

Biographie Wikipedia

  • La White Star Line est une des principales compagnies maritimes britanniques entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, surtout connue pour avoir été copropriétaire du Titanic. Si elle se centre principalement sur l'exploitation de paquebots sur la ligne transatlantique, elle possède également un certain nombre de paquebots mixtes desservant d'autres points du globe, notamment l'Australie et la Nouvelle-Zélande.Fondée en 1845, son activité initiale porte principalement sur le transport d'immigrants à destination de l'Australie à bord de clippers. Après avoir fait faillite, la compagnie (en réalité son nom et son emblème) est rachetée en 1867 par Thomas Henry Ismay qui la rebaptise Oceanic Steam Navigation Company. Elle conserve cependant pour son activité commerciale l'appellation White Star Line. Elle se spécialise alors dans le transport de passagers à bord de paquebots de luxe qu'elle fait construire comme ceux de la classe Oceanic, et s'impose peu à peu au cours du XIXe siècle, notamment lorsque plusieurs de ses navires remportent le prestigieux Ruban bleu. Après la mort de Thomas Ismay en 1899, la société est reprise par son fils, Bruce, qui l'intègre en 1902 dans l'International Mercantile Marine Company du financier américain John Pierpont Morgan.Elle continue à mettre en service de nouveaux paquebots, délaissant la vitesse au profit de la taille et du confort, avec la construction des Big Four et surtout des navires de la classe Olympic. Le naufrage du Titanic, l'un des navires de cette classe, crée un profond émoi dans l'opinion et entraîne la démission d'Ismay. Après la Première Guerre mondiale durant laquelle nombre de ses navires servent à des fins militaires et plusieurs sont perdus, la compagnie continue à s'imposer sur l'Atlantique dans les années 1920.En 1927, la compagnie est détachée de l'IMM et reprise par Lord Kylsant dans un ensemble (la Royal Mail Steam Packet Company) qui constitue alors la première compagnie de transports de passagers du monde. La mauvaise gestion de Kylsant fragilise cependant l'entreprise, qui est frappée de plein fouet par la Grande Dépression. Après avoir tenté de vendre des navires pour se sauver, la compagnie doit finalement fusionner en 1934 avec sa rivale la Cunard Line pour former la Cunard-White Star Line. En 1949, la Cunard l'absorbe, et en 1960, le Britannic, dernier navire à arborer ses couleurs, est démoli.

Pages équivalentes