Jacques-Arsène-François-Polycarpe Ancelot (1794-1854)

Illustration de la page Jacques-Arsène-François-Polycarpe Ancelot (1794-1854) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :09-02-1794
Mort :07-09-1854
Note :
Poète, auteur dramatique et librettiste. - Bibliothécaire à l'Arsenal (1824-1830) puis directeur du théâtre du Vaudeville. - Membre de l'Académie française (élu en 1841). - Époux de : Ancelot, Virginie (1792-1875)
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Jacques-François Ancelot (1794-1854)
François Ancelot (1794-1854)
Arsène Ancelot (1794-1854)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1063 1090

Ses activités

Auteur du texte319 documents63 documents numérisés

Librettiste19 documents5 documents numérisés

Auteur adapté5 documents3 documents numérisés

Directeur de salle de spectacle4 documents4 documents numérisés

  • Spectacle : L'homme blasé

    Paris (France) : Théâtre du Vaudeville - 18-11-1843

  • Spectacle : Madame Barbe-bleue

    Paris (France) : Théâtre du Vaudeville - 20-07-1842

  • Spectacle : Les marocaines

    Paris (France) : Théâtre du Vaudeville - 21-08-1844

  • Spectacle : Le petit Poucet

    Paris (France) : Théâtre du Vaudeville - 05-05-1845

Éditeur scientifique2 documents

  • Abufar, ou la Famille arabe

    Description matérielle : 71 p.
    Édition : Paris : Sanson , 1826
    Auteur du texte : Jean-François Ducis (1733-1817)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303652106]
  • Abufar, ou la Famille arabe

    remise en 5 actes pour la représentation donnée le... 24 février 1818

    Description matérielle : III-76 p.
    Édition : Paris : Nepveu , 1818
    Auteur du texte : Jean-François Ducis (1733-1817)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303652090]

Auteur de lettres1 document

Préfacier1 document1 document numérisé

Destinataire de lettres1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jacques-Arsène-François-Polycarpe Ancelot (1794-1854)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Poète, auteur dramatique et librettiste. - Bibliothécaire à l'Arsenal (1824-1830) puis directeur du théâtre du Vaudeville. - Membre de l'Académie française (élu en 1841). - Époux de : Ancelot, Virginie (1792-1875)

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Un divorce : drame en un acte, mêlé de chant / par M. Ancelot, 1831
    Le Roi de village, comédie en 1 acte et en prose, mêlée de vaudevilles / par MM*** (Ancelot et Carmouche), 1819
  • Ouvrages de reference : GDEL
    DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Ancelot (François)

Autres formes du nom

  • Jacques-François Ancelot (1794-1854)
  • François Ancelot (1794-1854)
  • Arsène Ancelot (1794-1854)
  • Ernest (1794-1854)
  • MM ***

Expositions virtuelles et ressources multimedia

  • Costume de Lafont, rôle de Valmont : Les Liaisons dangereuses , drame en 3 actes
    [Voir la ressource]
  • Costume de M lle Vilmen, rôle de M me Guimard : Les Liaisons dangereuses , drame en 3 actes
    [Voir la ressource]

Biographie Wikipedia

  • Jacques-Arsène-François-Polycarpe Ancelot, né au Havre le 9 janvier 1794 et mort le 7 septembre 1854 à Paris, est un dramaturge et écrivain français.En 1816, sa pièce Warwick est acceptée par le Théâtre-Français, mais ne sera jamais produite. Trois ans plus tard, une tragédie en cinq actes, Louis IX, est mise en scène qui connaîtra cinquante représentations et lui rapportera une pension de 2 000 livres de Louis XVIII. Trois éditions de la pièce sont rapidement épuisées. Son œuvre suivante, Le Maire du palais est jouée en 1825 avec moins de succès, mais lui vaut la croix de la Légion d'honneur. En 1824, il produit Fiesque, une adroite adaptation du Fiesco de Schiller. En 1828, paraît Olga ou l’Orpheline russe dont l’intrigue lui a été suggérée par un voyage effectué en Russie en 1826. Vers la même période, il produit Marie de Brabant (1825), un poème en six chants ; l’Homme du monde (1827), un roman en quatre tomes, porté par la suite à la scène avec succès et, en 1829, une pièce, Élisabeth d’Angleterre.À la Révolution de Juillet, il perd immédiatement son poste de conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal et de bibliothécaire du roi et emploie les dix années à venir principalement à écrire des vaudevilles, des drames et des comédies légères. Une tragédie, Maria Padilla (1838), lui vaut un siège à l’Académie française en 1841.En 1849, il est envoyé par le gouvernement à Turin, Florence, Bruxelles et d’autres capitales, pour négocier le sujet des copyrights internationaux. Les traités qu’il a conclus peu après sont, dans une large mesure, le résultat de son tact et de son intelligence.Il était l’époux de l’écrivaine Virginie Ancelot qui tenait un célèbre salon littéraire. Leur fille Louise Ancelot (1825-1887) épouse en 1844 Charles Lachaud (1817-1882), célèbre avocat bonapartiste qui défendra notamment Marie Lafarge. De cette dernière union, sont issus, leur petit-fils Marc Sangnier, journaliste, parlementaire et fondateur du Sillon, et leur arrière-petit-fils Jean Sangnier (1912-2011), patron de presse et Résistant.

Pages équivalentes