Gaspare Fossati (1809-1883)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Morcote, 07-10-1809
Mort :05-09-1883
Note :
Architecte. - Frère de Giuseppe Fossati
Autre forme du nom :Gaspard Fossati (1809-1883)
ISNI :ISNI 0000 0000 6645 4276

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Aya Sofia, Constantinople, as recently restored by order of H. M. the sultan Abdul Medjid, from the original drawings by chevalier Gaspard Fossati, lithographed by Louis Haghe,...

    Description matérielle : Gr. in-fol., 6 p., fig. et pl. en couleur
    Description : Note : Texte de Fossati, rédigé par Al. de Beaumont
    Édition : London : R. and D. Colnaghi , 1852
    Éditeur scientifique : Adalbert de Beaumont (1809-1869)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30451801w]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Gaspare Fossati (1809-1883)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Aya Sofia, Constantinople, as recently restored, by order of H. M. the Sultan Abdul Medjid / from the original drawings by chevalier Gaspard Fossati ; lithographed by Louis Hache, [s. d.]
  • Arch. biogr. italiano

Autre forme du nom

  • Gaspard Fossati (1809-1883)

Biographie Wikipedia

  • Gaspare Fossati (Morcote, 7 octobre 1809 -id., 5 septembre 1883) est un architecte suisse. Issu d'un milieu aisé, il est le fils d'Ambrogio Marcellino et de Virginia Rippa, et le frère de Giuseppe Fossati. Il épousa en 1836 Giuseppina Rusca, la fille d'un architecte. Après des études à Venise puis à l'Accademia di Brera de Milan (1822-1827) il obtint le grand prix d'architecture de la ville en 1827 et poursuivit sa formation à Rome pendant cinq ans. Entre 1833 et 1836, il fut l'architecte officiel de la cour impériale de Saint-Pétersbourg, et réalisa l'ambassade russe à Istanbul en 1837, où il demeura vingt ans. En 1847, il fut mandaté par Abdülmecit Ier pour restaurer Sainte-Sophie avec son frère. Ce travail donna lieu à un album publié à Londres en 1852. Il rentra à Morcote en 1858, où il réalisa une église et une chapelle en style mauresque. Son style mélange plusieurs influences ; il s'inspire notamment de Palladio.

Pages équivalentes