Justus Jonas (1493-1555): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Pays :Allemagne avant 1945
Langue :latin
Naissance :05-06-1493
Mort :09-10-1555
Note :
Traduisait aussi de l'allemand en latin
Auteur de la traduction latine en 1539 du "Catéchisme de Nuremberg" publié en allemand en 1533
Théologien luthérien. - Professeur de droit canon à Wittenberg de 1521 à 1541. - Nom d'état civil : Jobst ou Jodocus Koch
ISNI :ISNI 0000 0001 2126 7263

Ses activités

Auteur du texte10 documents

Traducteur1 document

Compositeur1 document

  • Contenu dans : Gesangbuch darinn // begriffen sind, die aller // fürnemisten und besten // Psalmen/Geistliche Lieder und // Chorgeseng/aus dem Wittem- // bergischen, Strasburgischen/und anderer // Kirchen Gesangbüchlin zusamen // bracht/ und mit besonderem // fleis corrigiert und gedrucket // für Stett und Dorff Kirchen // Lateinische und Deudsche Schülen // ... // Gedruckt zu Strasburg/par J. Waldmüller dit Messerschmied // anno M.D.XLI. //

    Der CXXIIII. Psalm [CXXIII]. - [46]

    [Fac-similé]
    Description matérielle : In-fol., folioté A.b, A-L, CLVIII p., band, init. orn., titre dans un cadre gr., impr. r. et n., notation carrée gothique
    Description : Note : On a joint une notice de 8 p. n. ch.. - Chants à 1 v
    Édition : Stuttgart : Evangelisches Verlagswerk , 1953

    [catalogue]

Auteur ou responsable intellectuel1 document

  • Contenu dans : Johann Sebastian Bach's mehrstimmige. Choralgesänge und geistliche Arien. Zum ersten Mal unverändert nach authentischen Quellen mit ihren ursprünglichen Texten und mit den höthigen Kunsthistorischen Nachweisungen, herausgegeben von Ludwig Erk. 2 Theil

    Wo Gott der Herr nicht bei uns hält. - [166]

    Neue Ausgabe
    Description matérielle : IV-132 p. in-8° obl.
    Description : Note : Préface datée : December 1850
    Édition : Leipzig : C. F. Peters , [s.d.]

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : A Catechism set forth by Thomas Cranmer : from the Nuremberg Catechism translated into latin by Justus Jonas / introd. by D. G. Selwyn, 1978
  • Ouvrages de reference : Brockhaus, 17 Aufl. et GDEL : JONAS (Justus)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : JONAS (Justus)

Biographie Wikipedia

  • Justus Jonas né le 5 juin 1493 à Nordhausen, en Thuringe, et mort le 9 octobre 1555 à Eisfeld, toujours en Thuringe, est un juriste, humaniste, un théologien et réformateur protestant allemand.De son vrai nom Jobst Koch, il a latinisé son prénom en Jodocus - habitude courante des savants à l'époque - et, plus tard, a repris le prénom de son père comme patronyme. Il est en effet le fils de Jonas Koch, bourgmestre de Nordhausen. Enfin, probablement en référence à ses études de droit, il prend pour prénom Justus (le juste). Justus Jonas va à l'université d'Erfurt en 1506 pour y étudier le droit et les sciences humaines et obtient une sa maîtrise en 1510. C'est ensuite l'université de Wittenberg qui lui décerne un diplôme de Bachelor of Laws. Il retourne alors à Erfurt en tant que prêtre et obtient le titre de docteur en droit de la part de l'université. Admirateur d'Erasme, Justus Jonas a également étudié le grec, l'hébreu et les Saintes Écritures. Cette grande culture lui vaut d'être élu, en 1519, recteur de l'université de la ville. Il se lie alors avec Martin Luther, l'accompagne à la Diète de Worms en 1521 et est nommé professeur de droit canon à Wittenberg par Frédéric III de Saxe. Durant le séjour de Luther à la Wartburg, à Eisenach, il devient un fin zélateur de celui-ci ; traduisant en allemand ou en latin les écrits de son mentor ou ceux de Melanchton. Justus Jonas a ainsi participé à la traduction de la Bible en allemand. Il rejoint Luther à la fin 1545 quand celui-ci devient gravement malade et l'accompagne dans la mort. Justus fera son oraison funèbre. Il erre ensuite de place en place et finira sa vie à Eisfeld. Il se maria trois fois.Johann Sebastian Bach utilisa ses textes dans deux cantates, les BWV 126 et 178 ainsi que le choral BWV 258.

Pages équivalentes