Pierre Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Naissance :16..
Mort :19..
Activité commerciale :Imprimeur libraire
Note :
Autre(s) graphie(s) : Hammer und Kompanie, Peter ; Hammer der Ältere, Peter ; Martau, Peter ; Martaux, Pierre ; Marteau, Jann Pierre ; Marteau, Pierre de ; Marteau der Jünger, Peter ; Marteaux, Pierre ; Martello, Pier (ou : Pietro del) ; Martellus, Petrus ; Marten(au), Peter ; Martheau ; Marto, Peter. - Pseudonyme qui dissimule de nombreuses impressions, d'abord hollandaises (Johannes Elzevier à Leyde), puis françaises, belges, allemandes, italiennes, etc. Emprunte également l'adresse de Liège (1756) et des foires de Francfort et Leipzig, etc.
Autres formes du nom :Pierre De Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
Pietro Del Martello (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
Pierre Du Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0776 4175

Ses activités

Imprimeur-libraire157 documents19 documents numérisés

Rédacteur3 documents

  • Catalogue des livres francois, qui se trouvent aux foires de Leipzig et Francfort chez Juste Auguste Fleischhauer, libraire d'Amsterdam.

    Description matérielle : 108 p.
    Description : Note : Titre de départ. - Datation : 1711 ou peu après, suivant les rares titres datés ("Actes ecclesiastiques & civils de tous les synodes nationaux des eglises reformées de France, par Mr. Aymon, 4, 2 vol. 1710", "Defence des SS. Peres accusez de platonisme, par le P Baltus, 4. 1711.". - Sans prix. - Livres présentés par ordre alphabétique de titres ou d'auteurs. - "Livres françois" (titre courant), suivis de "Catalogue des livres françois qui se trouvent chez Pierre Marteau." (Pierre Marteau est un imprimeur-libraire imaginaire) et de "Catalogus librorum qui venales prostant nundinis Lipsiensibus et Francofurtensibus, apud Justum Augustum Fleichhauer, bibliopolam Amstelodamensem" et d'un "catalogue de figures en taille douce"
    Sources : Catalogues de libraires BnF, n° 1202
    Édition : , 1711
    Rédacteur : Justus August Fleischhauer (libraire, 16..-17..)
    Auteur ou responsable intellectuel : Michael Böhm (16..-1722), Kaspar Fritsch (16..-1745)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36535081q]
  • Livres qui se trouvent à Cologne, chez Pierre Marteau, 1697

    Description matérielle : 1 placard
    Description : Note : Titre de départ. - Pierre Marteau est un imprimeur-libraire imaginaire ; catalogue sans doute impr. aux Pays-Bas d'après les caractères typogr. - Sans prix. - Liste succinte (indiquant le titre, le format et parfois l'année ou une mention d'éd.) d'ouvrages littéraires, historiques, galants ou d'actualité, généralement à caractère pamphlétaire (chroniques scandaleuses et mémoires dirigés contre la politique de Louis XIV)
    Sources : Catalogues de libraires BnF, n° 2064
    Édition : , 1697

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37122082k]
  • Livres qui se trouvent à Cologne, chez Pierre Marteau, 1698

    Description matérielle : 1 placard
    Description : Note : Titre de départ. - Pierre Marteau est un imprimeur-libraire imaginaire ; catalogue sans doute impr. aux Pays-Bas d'après les caractères typogr. - Sans prix. - Liste succinte (indiquant le titre, le format et parfois l'année ou une mention d'éd.) d'ouvrages littéraires, historiques, galants ou d'actualité, généralement à caractère pamphlétaire (chroniques scandaleuses et mémoires dirigés contre la politique de Louis XIV)
    Sources : Catalogues de libraires BnF, n° 2065
    Édition : , 1698

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb371220848]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Pierre Marteau (imprimeur-libraire imaginaire; 16..-19..)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Weller, Falsche Druckorte
    Brunet, G. Impr. imaginaires
    Janmart de Brouillant
    Rahir
    Parenti
    Thesaurus
    Walther

Sources sur les imprimeurs-libraires

  • Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810) réalisé par le Service de l'Inventaire rétrospectif des fonds imprimés de la Bibliothèque nationale de France. Dernière édition : Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810), par Jean-Dominique Mellot et Élisabeth Queval, avec la collaboration d'Antoine Monaque. - Paris : Bibliothèque nationale de France, 2004. Notice dans le Catalogue général de la BnF :
    http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb391796300

Formations en ligne de l'École nationale des chartes

Autres formes du nom

  • Pierre De Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
  • Pietro Del Martello (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
  • Pierre Du Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
  • Peter Hammer (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)
  • Pierre Martau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)

Biographie Wikipedia

  • Pierre Marteau ou Pierre du Marteau est un éditeur fictif.Les auteurs et les éditeurs du XVIIe siècle qui ne désiraient ou ne pouvaient, publier leur ouvrage , en raison de son contenu, l’éditaient sous un nom d’éditeur fictif. La mention la plus utilisée, ou , signalait un ouvrage dont le contenu politique, religieux ou érotique contrevenait aux normes de l’autorité. Les publications, histoires salaces aussi bien que pamphlets religieux, furent au début principalement anti-français et anti-catholiques. Par la suite, nombre de contrefaçons eurent recours à cet expédient.En dépit de la liberté d’impression dont jouissaient les éditeurs hollandais, ils eurent recours à des noms supposés car ils encouraient des poursuites lorsque leurs publications s’attaquaient à un pays allié des Provinces-Unies tel que la France. Il leur fallait également ménager les susceptibilités religieuses de leurs propres compatriotes lorsqu’ils publiaient un pamphlet anti-catholique. Leurs ouvrages ne devaient pas donner non plus l’éveil aux catholiques par la mention d’un lieu d’impression situé en pays protestant. À cet égard, le choix de Cologne comme lieu d’édition fictif n’est pas non plus innocent dans la mesure où cette ville était très catholique. Lorsqu’il s’agissait de contrefaçons, il n’était pas inutile de dissimuler au public français que la publication s’était faite à l’étranger, gage fréquent de très lourdes erreurs et fautes d’impression de toutes sortes. L’impression chez « Pierre du Marteau » se faisait aussi quelquefois à la demande expresse d’auteurs, comme les jansénistes, ne désirant pas qu’on sache qu’ils faisaient imprimer en pays protestant. Le nom « Pierre du Marteau » fut utilisé pour la première fois en 1660, par l’éditeur hollandais Jean Elzevier pour éditer anonymement le Recueil de diverses pièces servant à l’histoire de Henry III. Le second à l’utiliser fut Adrian Vlacq de La Haye pour l’impression du même ouvrage. Les imprimeurs après eux à se dissimuler derrière « Pierre Marteau » furent André de Hooghuysen, Abraham Wolfgang, Jacques Desbordes à Amsterdam, Jean et Daniel Steucker, Henri van Bulderen pour La Haye, Hackius à Leyde et François Foppens, Philippe Vleugart, Lambert Marchant et Eugène-Henri Fricx à Bruxelles. Les presses rouennaises, où s’imprimait tout ce qui était interdit à Paris, ne se firent pas faute non plus d’y recourir abondamment.Plus tard, au XVIIIe siècle, la mention , fut utilisée. On trouva même des ouvrages publiés . Les éditeurs allemands finirent également par se saisir du nom de leur « compatriote », quelquefois entièrement germanisé en « Peter Hammer », sous le nom duquel se publieront un grand nombre d’ouvrages jusqu’en 1859. Il y eut même des « Petri Martelli » italiens ou « Petrus Martellus » latins.

Pages équivalentes