Jean Testu de Mauroy (16..-1706)

Illustration de la page Jean Testu de Mauroy (16..-1706) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :16..
Mort :Paris, 04-1706
Note :
A aussi traduit du latin en français
Abbé. - Membre de l'Académie française (élu en 1688)
Autres formes du nom :Jean de Mauroy (16..-1706)
Jean Testu (16..-1706)
ISNI :ISNI 0000 0000 0647 7601

Ses activités

Auteur du texte3 documents2 documents numérisés

  • La Doctrine de la raison, ou l'Honnesteté des moeurs selon les maximes de Sénèque, réduite en entretiens, par Mre Jean Testu,...

    Description matérielle : In-12, pièces limin., 96 p.
    Édition : Paris : C. de Sercy , 1666

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31447187w]
  • Contenu dans : Airs à 2

    Petittes fleurs qui ne faistes qu'esclores. - [193]

    Description matérielle : 664 p. : 34 x 23 cm
    Description : Note : Titre propre pris au dos de la reliure. - Recueil d'airs de cour et d'airs à boire à 1 voix et basse ou à 2 voix. - Ms. de 2 mains différentes. - Daté p. 286 : 1659. p. 291 : 1661, mais les airs copiés de la 2e main sont postérieurs. - Pagination ajoutée depuis la p. 352, Les p. 352-640, 642, 651, 658, 660 vides. - N° 358 de l'exposition "La musique dans la vie des nations", Francfort, 1927
    Compositeur : Jean de Granouilhet de Sablières (1627-1700 ?)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Discours prononcez dans l'Académie françoise le... 12e novembre MDCLXXXXIII à la réception de M. Du Bois. [Par le récipiendaire Philippe Dubois-Goibaud et l'abbé Testu de Mauroy.]

    Description matérielle : In-4° , 22 p.
    Édition : Paris : Vve J.-B. Coignard et J.-B. Coignard fils , 1693
    Autre auteur du texte : Philippe Goibaud-Dubois (1626-1694)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31447186j]

Auteur de lettres1 document

  • Contenu dans : Histoire du Théâtre Italien

    Lettre de l'abbé Testu, aumonier de SAR Madame, écrite par l'ordre de cette princesse à la veuve du Sieur Dominique Biancolelli, Saint-Cloud, 10 août 1688. - [2]

    Description matérielle : 2 vol. reliés (401 f. + 520 f.) : 25 x 20,5 cm
    Description : Note : Traduction sélective d'un manuscrit italien perdu de Domenico Biancolelli contenant la description de son rôle d'Arlequin et les canevas de la compagnie de l'ancien Théâtre Italien établi à Paris entre 1660 et 1680. Ce manuscrit italien a été légué à Thomas-Simon Gueullette, à la mort de Jean-Dominique Biancolelli, fils du grand Dominique, survenue en 1734. À la traduction du "Scenario" de Dominique commencée quelques années plus tard, en 1750, Gueullette a ajouté jusqu'en 1764 des informations personnelles sur l'histoire du Théâtre Italien et sur les comédiens anciens et présents qui en composaient la troupe. Il a inséré également une Table historique par ordre chronologique des pièces de théâtre jouées par les comédiens italiens depuis leur arrivée à Paris en 1716 jusqu'au 3 juin 1762, ainsi que de très nombreuses gravures représentant des portraits d'acteurs et d'actrices des troupes italiennes. Le manuscrit comprend aussi des copies de lettres de Charles Robinet concernant des comptes rendus de spectacles. À là fin du second volume, sont jointes des lettres autographes de Luigi Riccoboni datées entre 1734 et 1752

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La doctrine de la raison ou L'honnestete des moeurs, selon les maximes de Seneque reduites en entretiens / Par Mre Jean Testu, 1666
  • Ouvrages de reference : Cioranescu, 17e s.
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Testu de Mauroy (Jean), abbé

Autres formes du nom

  • Jean de Mauroy (16..-1706)
  • Jean Testu (16..-1706)

Biographie Wikipedia

  • Jean Testu de Mauroy, né en 1626 et mort à Paris en avril 1706, est un homme d'Église et homme de lettres français.Il fut précepteur des filles de Monsieur, frère de Louis XIV. Il est l'auteur d'une Doctrine de la raison, ou l'Honnesteté des mœurs selon les maximes de Sénèque, réduite en entretiens, parue en 1666. Il fut élu membre de l'Académie française en 1688.

Pages équivalentes