Abbayes -- France -- Seine-et-Marne (France)

Thème :Abbayes -- France -- Seine-et-Marne (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (15)

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin de la congrégation de Saint-Victor fondée en 1226. Elle adhéra à la congrégation de France au XVIIe siècle. Supprimée en 1784 par la Commission des réguliers et transformée en ferme

  • Abbaye de Bénédictines, fondée au XIIe siècle, citée pour la première fois en 1129, date de l'arrivée d'une partie des moniales d'Argenteuil. Consacrée à Notre-Dame et Saint-Erasme, d'abord nommée Footel, elle fut appelée Malnoue à partir de 1460. Elle fut unie en 1772 aux Ursulines de Versailles. - Aujourd'hui il en reste quelques vestiges

  • Abbaye double de bénédictins, fondée vers 617 par le comte Agneric

  • Abbaye de Bénédictins fondée avant 752, sous le vocable de Saint-Symphorien, puis de Saint-Pierre. Détruite par les Normands, elle fut reconstruite en 1181. Supprimée en 1747, ses bâtiments devinrent habitation privée et sa mense conventuelle unie au petit séminaire de Sens

  • Une collégiale fondée au plus tard au VIIIe siècle sur le tombeau de saint Séverin fut érigée en abbaye par Louis VII en 1151 ; les clercs devinrent Chanoines réguliers de Saint-Augustin. En 1497, 6 chanoines arrivèrent de l'abbaye de Windesheim (aux Pays-Bas) pour réformer les lieux. Bientôt, 5 abbayes se joignirent à cette réforme, ce qui aboutit en 1503 à la formation de la "Congrégation des Chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin réformés au royaume de France", dite congrégation de Château-Landon (approuvée en 1508)

    Cette congrégation disparut dès 1515 quand l'abbaye de Saint-Victor de Paris y entra ; on préféra dès lors faire revivre l'antique congrégation de Saint-Victor. L'abbaye de Château-Landon vit sa réforme compromise. Elle entra en conséquence dans la congrégation de France (Génovéfains) en 1636. - Fermée à la Révolution. L'abbatiale fut démolie, les bâtiments furent occupés par un hôpital

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin, suivant la règle de saint Victor, fondée en 1148 par Foucauld de Saint-Denis. - Donnée aux Oratoriens en 1638

  • Abbaye de Bénédictins fondée en 628 ou 660 par saint Faron, évêque de Meaux, pour des religieux de l'abbaye de Luxeuil. D'abord sous les vocables de la Sainte-Croix et Saint-Jean-Baptiste, puis dédiée à son fondateur. Elle adhéra à la congrégation de Saint-Denis en 1607, puis à Saint-Maur en 1615. - Après la Révolution, les vestiges de l'abbaye furent occupés par un hôpital

  • Abbaye fondée avant 577, rétablie à partir de 991 pour des Bénédictins. Elle adhéra à Saint-Maur en 1654. Fermée en 1791, ses bâtiments devinrent le siège de la Préfecture et de l'Assemblée territoriale. Le Conseil général de Seine-et-Marne y installe l'Hôtel du département en 2000

  • Abbaye de Cisterciennes fondée en 1244 par Blanche de Castille et son fils saint Louis. Elle fut très richement dotée, et en 1250, le pape la prit sous sa protection. Mais l'abbaye souffrit des guerres et des pillages. Elle fut réformée en 1613 avec l'aide de Port-Royal. Fermée à la Révolution. Il reste l'abbatiale, restaurée en 1859

  • Abbaye de chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré fondée vers 1190 par Alelme, chantre de l'église de Meaux, et Guy de Cuisy. Abbaye fille de Valsecret, relevant de la circarie de France. D'abord établie à Bruyère, elle fut transférée à Cuisy en 1257 par l'évêque Pierre de Meaux. Vers 1600, l'abbaye était ruinée par suite de l'incurie des abbés commendataires. Une brève restauration vers 1650 n'empêcha pas une nouvelle décadence; il restait 5 religieux en 1768. Fermée à la Révolution

  • Abbaye de religieuses fondée en 538 par sainte Clotilde. Elle fut reconstruite avant 646 par sainte Bathilde, femme de Clovis II, pour des Bénédictines venues de l'abbaye de Jouarre dont sainte Bertille (morte en 692) qui en fut la première abbesse. Abbaye du diocèse de Paris, aujourd'hui diocèse de Meaux, mais qui relevait directement du Saint-Siège depuis une bulle d'Innocent III (1198-1216), ce qui ne l'empêchait pas d'être liée à la famille royale de France pour la célébration des offices et la nomination des abbesses. - Fermée en 1792 et partiellement démolie

  • Abbaye de chanoinesses régulières établie en 1248 à Ormont (commune de Breuil, Marne), dans une abbaye qui avait été desservie par des Cisterciennes de 1236 à 1248. - Abbaye transférée à Meaux en 1629

  • Abbaye de Cisterciens, fille de l'abbaye de Pontigny, fondée en 1124 (ou 1214 selon les sources) près de la forêt de Jouy. Fermée à la Révolution puis ruinée

  • Abbaye de Cisterciennes fondée en 1231 par Philippe de Nemours. En 1751, l'abbaye du Mont-Notre-Dame-lès-Provins fut unie à l'abbaye de la Joie, mais celle-ci fut à son tour supprimée en 1764 pour être unie à l'abbaye de Villers-aux-Nonnains

  • Monastère double, puis abbaye de femmes, fondée vers 630 par Adon, disciple de saint Colomban, et placé sous l'autorité d'une abbesse (sainte Telchide, première abbesse, morte en 667). L'abbaye adopta la règle de saint Benoît sous le règne de Charlemagne. Fermée en 1792.. - La vie religieuse fut rétablie le 7 septembre 1837 avec l'arrivée de Bénédictines de l'abbaye de Pradines. Expulsées de 1903 à 1919. Depuis 1953, Jouarre et d'autres monastères français de Bénédictines forment la Fédération du Coeur Immaculé de Marie

    Abbaye située sur le territoire de la commune de Jouarre (77640), mais dont l'adresse postale relève de la commune de La Ferté-sous-Jouarre (77262)

Documents sur ce thème

Livres1 document

  • Les abbayes de Saint-Denis, Saint-Crépin-le-Grand, Sainte Geneviève et Saint-Père de Melun au XVIe siècle

    Description matérielle : 1 vol. (16 p.)
    Description : Note : Extr. du "Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France", tome 25, 1898
    Édition : Paris : [Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France] , 1898
    Auteur du texte : Alexandre Vidier (1874-1927)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb358366396]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF