Abbayes -- France -- Puy-de-Dôme (France)

Thème :Abbayes -- France -- Puy-de-Dôme (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (13)

  • Abbaye cistercienne fondée par Robert IV, comte d'Auvergne. - Fille de l'Abbaye Notre-Dame de Val-Honnête de Féniers (à Condat-en-Féniers, Cantal). - Sépulture des comtes d'Auvergne

    Établie au Bouschet, ou Valluisant, commune d'Yronde-et-Buron (Puy-de-Dôme)

  • Abbaye de Cisterciennes fondée avant 1159, qui souffrit de nombreux désordres internes, bien que déclarée abbaye royale. Elle fut transférée à Clermont-Ferrand en 1647, et unie en 1664 au prieuré de Notre-Dame de la Paix de Clermont, l'union des deux maisons gardant le titre et le nom d'abbaye de l'Esclache

  • Une des plus anciennes abbayes françaises de l'ordre de Saint-Benoît, fondée vers 656 par saint Genès, évêque de Clermont, qui y fut enterré. Elle adhéra au XVIIe siècle à l'Etroite observance de l'ordre de Cluny. Supprimée en 1774. Sa remarquable abbatiale est devenue église paroissiale

  • L'Abbaye bénédicine Saint-Allyre de Clermont, qui avait adhéré en 1511 à la Congrégation de Chezal-Benoît, adhéra à celle de Saint-Maur en 1636. Il y restait 15 moines en 1768. Fermée en 1790, vendue en 1791. La basilique fut démolie après 1796

  • Une première abbaye fut fondée sur les lieux, peut-être au VIe siècle, citée pour la première fois en 927. Ravagée par les Normands, elle fut restaurée en 938 par des Bénédictins de l'abbaye de Charroux (Poitou) réfugiés sur leurs terres de Saint-Yvoine, non loin d'Issoire. En 1049 les abbayes de Charroux et d'Issoire furent réunies. En 1640, adhésion à la réforme de Saint-Maur. L'abbaye fut fermée à la Révolution. L'abbatiale est devenue église paroissiale

  • Cette abbaye de l'Ordre de Cluny adhéra en 1664 à la Congrégation de Saint-Maur

  • Beaumont et Chamalières furent les deux premiers monastères de femmes fondés en Auvergne, non loin de Clermont-Ferrand. Beaumont fut fondé dans la seconde moitié du VIIe siècle, durant l'épiscopat de saint Prix, évêque de Clermont (mort vers 674). L'abbaye reçut confirmation de ses biens par le Saint-Siège en 1123 et 1165. Elle fut réformée au XVIIe siècle. On ignore sa date de fermeture. - L'abbatiale, du XIe siècle, est devenue église paroissiale

  • Une première église aurait été consacrée par saint Austremoine, premier évêque de Clermont (IIIe siècle). Saint Allyre, évêque de Clermont (mort en 384), y fut enterré. Une communauté religieuse se forma autour de ce sanctuaire, où la Règle de saint Benoît fut introduite, dit-on, vers la fin du VIe siècle. Le sanctuaire prit le nom de Sancta Maria Inter Sanctos, puis celui de Saint-Allyre. Ravagée par les Normands en 916, l'abbaye se reconstitua et fut réformée en 958 par des moines de Cluny, sans s'agréger à l'Ordre de Cluny. En 1106 Pascal II consacra la basilique, dédiée à Saint-Allyre

    En 1511, l'abbaye adhéra à la Congrégation de Chezal-Benoît

  • Cette abbaye de Bénédictins adhéra à l'Ordre de Cluny vers 1095 ; et à la Congrégation de Saint-Maur en 1664

  • Monastère fondé par saint Calmine, et restauré par Pépin II d'Aquitaine, vers 863. Les reliques de saint Austremoine furent déposées à l'Abbaye de Mozac vers cette époque. - Cette abbaye de Bénédictins adhéra à l'Ordre de Cluny vers 1095

  • L'Abbaye bénédicine Saint-Allyre de Clermont adhéra à la Congrégation de Chezal-Benoît en 1511, puis à celle de Saint-Maur en 1636

  • Abbaye de Cisterciennes de 1206 environ à juillet 1611, puis abbaye de Cisterciens

    En juillet 1611, les moniales cisterciennes de Mègemont échangèrent leur abbaye avec celle des moines cisterciens de La Bénisson-Dieu (Loire)

  • Abbaye de Prémontrés fondée en 1149 par le comte Guillaume VII le Grand. - Fermé à la Révolution

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF