Anaximène de Lampsaque (0380?-0320? av. J.-C.)

Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :- 380
Mort :- 320
Note :
Rhéteur. - Disciple de Diogène. - L'un des précepteurs d'Alexandre le Grand
Autres formes du nom :Anaximenes Lampsacenus (0380?-0320? av. J.-C.) (latin)
̓Anaximénīs (0380?-0320? av. J.-C.)
Ἀναξιμένης (0380?-0320? av. J.-C.)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 5521 4543

Ses activités

Auteur présumé du texte2 documents

Auteur du texte1 document

  • Anaximenis Ars Rhetorica, quae vulgo fertur Aristotelis ad Alexandrum

    Description matérielle : XLVIII-114 p.
    Édition : Lipsiae : B. G. Teubner , 1966

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41618893t]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Anaximenis Ars rhetorica : quae vulgo fertur Aristotelis ad Alexandrum / ed. Manfred Fuhrmann, 1966
  • Ouvrages de reference : Larousse 19 s. : Anaximènes̲ de Lampsaque
    Clavis SGL : Anaximenes Lampsacenus rhetor
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Anaximène
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Anaximenes

Autres formes du nom

  • Anaximenes Lampsacenus (0380?-0320? av. J.-C.) (latin)
  • ̓Anaximénīs (0380?-0320? av. J.-C.)
  • Ἀναξιμένης (0380?-0320? av. J.-C.)
  • Anaximenes von Lampsakos (0380?-0320? av. J.-C.) (allemand)
  • ̓Anaximénēs (0380?-0320? av. J.-C.)

Biographie Wikipedia

  • Anaximène (en grec ancien : ᾿Αναξιμένης) de Lampsaque (380-320 av. J.-C.) est un historien et maître de rhétorique grec, couramment identifié dans l'Antiquité parmi les sophistes.Son père se prénomme Aristoclès ; élève de Zoïlos et de Diogène le Cynique, il était contemporain d'Alexandre le Grand dont il fut, avec Aristote, l'un des précepteurs, et qu'il aurait accompagné lors de son expédition asiatique.Selon Pausanias, il empêcha la destruction de sa patrie : Alexandre, irrité contre Lampsaque qui avait pris parti pour Darius III, voulait ruiner cette ville ; voyant Anaximène qui venait lui demander la grâce de sa patrie, il jura de ne pas lui accorder ce qu'il allait lui demander ; alors le philosophe le pria de détruire Lampsaque : désarmé par cette ruse, Alexandre pardonna. Mais d'autres anecdotes laissent entendre qu'il n'était guère apprécié de son élève, qui lui préférait Aristote.Anaximène aurait écrit trois œuvres historiques dont il ne reste, au mieux, que des fragments : Une histoire de la Grèce, que Pausaniasappelle τὰ ἐν ῞Ελλησι ἀρχαῖα, mais qui est d'ordinaire intitulée πρώται ἱστορίαι ou πρώτη ἱστορία ; Des Philippiques ou Histoire de Philippe II de Macédoine, en au moins huit livres; Une Histoire d'Alexandre le Grand.↑ ↑ ↑

Pages équivalentes