Zīrīdes (dynastie, 0973-1160)

Image non encore disponible
Naissance :973
Mort :1160
Note :
Dynastie berbère sanhādjienne, qui régna dans l'est de l'Afrique du Nord de 973 à 1160
Autre forme du nom :Banū Zīrī (dynastie)

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Zīrīdes (dynastie; 0973-1160)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GLU
    Mourre

Autre forme du nom

  • Banū Zīrī (dynastie)

Biographie Wikipedia

  • Les Zirides, en tamazight ⵉⵣⵉⵔⵉⴻⵏ (Izirien), en arabe arabe : الزيريون (az-Zīrīyūn) ou بنو زيري (banū Zīrī) sont une dynastie de souche berbère sanhajienne originaire du Maghreb central, qui règne sur l'Ifriqiya entre 972 et 1148 ainsi que sur le Maghreb central entre 972 et 1014. En 980, ils s'emparent de Fès puis tout le Maroc, mais les Zénètes font rapidement l’allégeance au Calife de Cordoue.Descendants de Ziri ibn Menad, chef militaire ayant rallié les Fatimides et qui donne son nom à la Dynastie, les Zirides gouvernent d'abord au nom des Califes fatimides installés en Égypte, puis deviennent indépendants à partir du milieu du XIe siècle. Se transmettant le pouvoir par voie héréditaire, ils constituent ainsi une véritable dynastie.Au début du XIe siècle, suite à diverses contestations familiales, la branche des Hammadides fait sécession et prend le règne des territoires du Maghreb central alors qu'une partie fuit en Al-Andalus et fonde plus tard, en 1019, la Taifa de Grenade. Les Zirides de Grenade sont défaits par les Almoravides en 1090, qui annexent leur royaume, tandis que les Badicides et les Hammadides demeurent indépendants.Suite à la reconnaissance du califat sunnite abbasside et l'érection de l'Ifriqiya en royaume indépendant en 1048, les Fatimides provoquent la migration des Hilaliens vers le Maghreb. Au XIIe siècle, les invasions hilaliennes combinées aux attaques des Normands de Sicile sur le littoral affaiblissent le pouvoir ziride ; les Almohades finissent par conquérir le Maghreb central et l'Ifriqiya en 1152, unifiant ainsi l'ensemble du Maghreb et mettant fin aux « deux dynasties zirides » : Badicide et Hammadide.