James Jerome Gibson

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Note :
Psychologue. - En poste à Cornell university, Ithaca, USA (en 1986)
ISNI :ISNI 0000 0001 1038 6187

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Approche écologique de la perception visuelle

    Description matérielle : 1 vol. (517 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 511-519
    Édition : [Bellevaux] : Éd. Dehors , DL 2014
    Traducteur : Olivier Putois
    Postfacier : Claude Romano

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43763951f]
  • The ecological approach to visual perception

    Description matérielle : XIV-332 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 313-318. Index
    Édition : Hillsdale (N.J.) ; London : L. Erlbaum , 1986

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37421793f]
  • The Senses considered as perceptual systems

    Description matérielle : XV-336 p.
    Description : Note : Bibliogr. pp. 322-329. Index
    Édition : London : G. Allen and Unwin , 1968

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35376349n]
  • The senses considered as perceptual systems

    Description matérielle : XIV-335 p.
    Description : Note : Bibliogr. p.322-329. Index
    Édition : Westport (Conn.) : Greenwood press , 1983, cop. 1966

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374217923]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • The ecological approach to visual perception / James J. Gibson, 1986
  • LCNA (CD OCLC), 1994-03 : Gibson, James Jerome, 1904-

Biographie Wikipedia

  • James Jerome Gibson (1904-1979) est un psychologue américain ayant joué un rôle primordial dans le domaine de la perception visuelle. Rejetant d'abord le béhaviorisme dans The Perception of the Visual World (La perception du monde visuel, 1950) puis le cognitivisme dans The Ecological Approach to Visual Perception (1979) (Approche écologique de la perception visuelle, tr. fr 2014), il est à l'origine d'une nouvelle approche de la perception (la théorie écologique de la perception), dont la version la plus aboutie est présentée dans ce dernier ouvrage.

Pages équivalentes