Charles-Étienne Coquebert de Montbret (1755-1831)

Illustration de la page Charles-Étienne Coquebert de Montbret (1755-1831) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 03-07-1755
Mort :Paris, 09-04-1831
Note :
Diplomate, mathématicien et géographe. - Nommé responsable de l'organisation du nouveau système de poids et mesures (décret de 1793), professeur de géographie physique et gîtes de minerais à l'École des mines. - A aussi écrit avec François Gattey et Adrien-Marie Legendre sous le pseudonyme collectif "C.-G.-L. Métrophile". - Membre de l'Institut, membre libre de l'Académie des Sciences (en 1816)
Domaines :Mathématiques
Géographie
Autres formes du nom :Baron Coquebert de Montbret (1755-1831)
Charles-Étienne Coquebert (1755-1831)
Charles-Etienne Coquebert de Montbret (1755-1831)
ISNI :ISNI 0000 0000 5511 7266

Ses activités

Auteur du texte13 documents2 documents numérisés

Rédacteur1 document

Traducteur1 document1 document numérisé

  • Réflexions sur l'origine de diverses masses de fer natif, et notamment de celle trouvée par Pallas en Sibérie

    Description matérielle : 76 p.
    Description : Note : Extrait du "Journal des mines", nos 88 et 90, nivôse et ventôse an XII
    Édition : Paris : impr. de Bossange, Masson et Besson , an XII-1804
    Auteur du texte : Ernst Florens Friedrich Chladni (1756-1827)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30238783q]

Destinataire de lettres1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charles-Étienne Coquebert de Montbret (1755-1831)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Utilise

  • Pseudonyme collectif des mathématiciens Charles-Etienne Coquebert de Montbret, François Gattey et Adrien-Marie Legendre

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : L'agence temporaire des poids et mesures aux citoyens rédacteurs de la "Feuille du cultivateur", en réponse à des objections contre la nomenclature des mesures nouvelles, insérées dans le N ̊ 38 de ce journal / (signé : Legendre, Coquebert, Gattey), an III [1793]
  • Ouvrages de reference : Annales des Mines (2007-09-12)
    DBF (art. : Coquebert de Montbret, Famille)
    CTHS (2009-09-28)
    Hoefer
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Baron Coquebert de Montbret (1755-1831)
  • Charles-Étienne Coquebert (1755-1831)
  • Charles-Etienne Coquebert de Montbret (1755-1831)

Biographie Wikipedia

  • Charles Étienne Coquebert de Montbret (3 juillet 1755, Paris - 9 avril 1831, Paris) fut consul de France à Hambourg sous l'Ancien Régime et devint, après la Révolution, professeur de statistique minière à l'École des Mines,Ce personnage fut chargé par Napoléon du recensement des langues parlées en France sous le Premier Empire. Ce travail fut publié en 1806 sous le nom d’essai d’un travail sur la géographie de la langue française.Lors de cette enquête, il dresse la première carte précise de la frontière linguistique bretonne. Il estime la population brittophone à 995 558 personnes (sur une population d’environ 1,4 million). Cependant son enquête ne porta que sur les départements des Côtes-du-Nord et du Morbihan. En 1831, il produit une extrapolation basée sur l’augmentation de la population entre 1806 et 1830.Les communes qu'ils désignent comme bretonnantes sont:Dans le Morbihan:Pénestin, camoel, Férel, Arzal, Marzan, Péaule, Le Guerno, trève, Noyal-Muzillac, Questembert, Larré, Molac (+ Le Cours), Elven, Monterblanc, Plaudren, Saint-Jean-de-Brévelay, Saint-Allouestre, Moréac, Naizin, Ker Fourne (trève), Noyal Pontivy, Saint-Gérand (trève), Croixanvec Dans les Côtes-du-Nord:Hémonstoir, Saint-Caradec, Saint-Connec (trève), Saint-Guen (trève), Vieux-Marché (trève), Merléac, Saint-Martin-des-prés, Corlay, Haut-Corlay, Canihuel (trève), Kerper (trève), Saint-Gilles-Plijeaux, Coet-Malouan, Saint-Connan, senven-Léhart, Saint-Fiacre (trève), Saint-Pever, Lanrodec, Plouagat, Saint-Jean-Kerdaniel, Bringolo, Goudelin, Tréguidel, Kerstang, Tressignaux, Pleguien, Lanvollon, Lannebert, Pludual, Saint-Laurent, Plouha, Saint-jean.Les papiers personnels de Charles Coquebert de Montbret sont conservés aux Archives nationales sous la cote 183AP

Pages équivalentes