Pierre-Isaac Poissonnier (1720-1798)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Naissance :05-07-1720
Mort :15-09-1798
Note :
A aussi écrit en latin
Médecin consultant du roi. - Professeur de médecine au Collège royal, inspecteur des hôpitaux des ports et des colonies, membre de l'Académie des sciences
Autre forme du nom :Petrus-Isaac Poissonnier
ISNI :ISNI 0000 0001 1944 5876

Ses activités

Auteur du texte4 documents1 document numérisé

  • Abrégé d'anatomie

    Description matérielle : 2 vol. (VIII-506, 491 p.)
    Description : Note : L'épître dédicatoire est signée : "Poissonnier"
    Édition : Paris : Méquignon l'aîné : impr. de P.-D. Pierres , 1783

    2 documents numérisés : Tome 1 - Tome 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31129368q]
  • Discours prononcé par Mr. Poissonnier

    Description matérielle : 24 p.
    Description : Note : Texte de ce discours publié dans l'Année littéraire, 1759, t. VI, p.41-55 (cf. La France et la Russie au Siècle des Lumières, Exposition, Paris, Grand Palais, 1986-1987, n°89)
    Autre : Académie des sciences de l'URSS

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb357734685]
  • Discours sur la naissance de Monseigneur le Dauphin, prononcé dans la salle du Collège royal, le 18 février 1782, au nom de MM. les lecteurs et professeurs royaux

    Description matérielle : 48 p.
    Édition : Paris : impr. Ph.-D. Pierre , 1782

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35988545j]
  • Discours sur la naissance de Monseigneur le Dauphin, prononcé dans la salle du Collége royal le 18 février 1782, au nom de MM. les lecteurs & professeurs royaux

    Description matérielle : 48 p.
    Description : Note : Marque du libraire au titre, bandeau gr. sur bois aux armes du Dauphin
    Sources : CG, CXXXIX, 996
    Édition : , 1782
    Imprimeur-libraire : Philippe-Denis Pierres (1741-1808)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31129371m]

Rédacteur1 document

Continuateur1 document

  • Cours de chirurgie dicté aux écoles de médecine de Paris

    Description matérielle : 5 vol. in-12
    Édition : Paris : J.-B. Coignard , 1738-1749
    Auteur du texte : Élie Col de Villars (1675-1747)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302555935]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Discours sur la naissance de Monseigneur le Dauphin, prononcé dans la salle du Collège royal, le 18 février 1782, au nom de MM. les lecteurs et professeurs royaux / par M. Poissonnier, 1782
    Quaestio medico-chirurgica discutienda 21 mensis maii, anno 1744, M. Camillo Falconet, praeside : An educendo calculo, caeteris anteferendus apparatus lateralis ? [proponebat Parisis, Petrus-Isaac Poissonier], 1744
  • Ouvrages de reference : Dictionnaire des francs-maçons français / Michel Gaudart de Soulages, Hubert Lamant, 1995
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Petrus-Isaac Poissonnier

Biographie Wikipedia

  • Pierre-Isaac Poissonnier, né à Dijon le 5 juillet 1720 et mort à Paris le 15 septembre 1798, est un médecin français, membre de l'Académie des sciences et professeur au Collège royal.Reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1743, il occupe à partir de 1745 la chaire de médecine laissée vacante par Jean-Baptiste Dubois au Collège royal. En 1756, il supplée Helvétius comme inspecteur des hôpitaux militaires du royaume, puis, un an plus tard, est nommé premier médecin de l'armée d'Allemagne. Chargé par Choiseul d'une mission diplomatique confidentielle auprès d'Élisabeth de Russie, il passe trois ans à la cour de l'impératrice et revient en 1761 à Paris, où il est nommé médecin consultant et conseiller d'État du roi. C'est pendant cette période qu'il invente un moyen de dessaler l'eau de mer pour la rendre potable, procédé dont se servira Bougainville lors de son voyage autour du monde. En 1764, il est nommé inspecteur général de la médecine, chirurgie et pharmacie de la Marine et des Colonies et entre l'année suivante à l'Académie des sciences comme associé libre.Ses travaux écrits sont relativement peu nombreux. Il publie entre autres un Mémoire pour servir d'instruction sur les moyens de conserver la santé des troupes pendant les quartiers d'hiver en 1757 et un Abrégé d'anatomie, à l'usage des élèves en chirurgie, dans les écoles de la marine en 1783. Il complète le Cours de chirurgie dicté aux écoles de médecine de Paris commencé par Élie Col de Villars et paru en cinq volumes entre 1738 et 1749. Avec Jussieu et Mauduyt de La Varenne, il est l'un des rédacteurs du Rapport des commissaires de la Société royale de Médecine, nommés par le roi pour faire l'examen du magnétisme animal en 1784.Il fut anobli en 1769, et se fit acquéreur en 1770 de la terre de Prulay, à Saint-Langis-lès-Mortagne dans le Comté du Perche.

Pages équivalentes