Guillaume Amfrye de Chaulieu (1639?-1720)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Fontenay, 1639
Mort :Paris, 27-06-1720
Note :
Poète. - Ecclésiastique
Autres formes du nom :Abbé de Chaulieu (1639?-1720)
Guillaume Amfrie de Chaulieu (1639?-1720)
Guillaume Anfrie de Chaulieu (1639?-1720)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 7972 3674

Ses activités

Auteur du texte34 documents6 documents numérisés

  • Les divertissemens de Seaux

    Description matérielle : [14]-476 p.
    Description : Note : Par Nicolas de Malézieux, les abbés Ch.-Cl. Genest, Guill. Amfrye de Chaulieu et autres personnes de la société de la duchesse du Maine, d'après Barbier et Conlon, qui ajoute que G. A. de Chaulieu est également éditeur, et renvoie au Journal des savants du 7 mars 1712, p. 152-157 et au Journal de Trévoux de mai 1712, p. 838-841. Sera complété en 1725 par la "Suite des divertissemens de Seaux"
    Sources : Barbier. - Conlon
    Édition : Trevoux : É. Ganeau , 1712
    Autre auteur du texte : Charles-Claude Genest (1639-1719), Nicolas de Malezieu (1650-1727)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb333529547]
  • Lettres inédites de l'abbé de Chaulieu

    Description matérielle : 1 vol. (164 p.)
    Édition : Paris : Comon , 1850

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302294112]
  • Oeuvres

    [Reprod. en fac-sim.]
    Description matérielle : 2 vol. (XII-360, 376 p.)
    Édition : Genève : Slatkine reprints , 1968

    2 documents numérisés : Tome 1 - Tome 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37228053m]
  • Oeuvres diverses de M. L. de Chaulieu (publiées par Delaunay)

    Description matérielle : 2 t.
    Édition : Amsterdam : Z. Chatelain , 1733

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302294023]
  • Poésies

    Description matérielle : 1 vol. (638 p.)
    Description : Note : Bibliographie p. 599-613. Index
    Édition : Paris : Classiques Garnier , 2014
    Éditeur scientifique : Constance Griffejoen-Cavatorta
    Autre auteur du texte : Charles-Auguste La Fare (1644-1712)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb438177859]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Guillaume Amfrye de Chaulieu (1639?-1720)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Oeuvres. Tome I / Chaulieu, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1774]
  • Ouvrages de reference : Larousse 19e s. : Chaulieu (Guillaume Amfrye, abbé de) et Grente, 17e s. : mort en 1729
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Chaulieu (Guillaume Amfrye de, abbé)

Autres formes du nom

  • Abbé de Chaulieu (1639?-1720)
  • Guillaume Amfrie de Chaulieu (1639?-1720)
  • Guillaume Anfrie de Chaulieu (1639?-1720)
  • L. de Chaulieu (1639?-1720)
  • Guillaume Anfrie de Chaulieu (1639?-1720)

Biographie Wikipedia

  • Guillaume Anfrie (ou Anfry), abbé de Chaulieu, né à Fontenay-en-Vexin en 1639 et mort à Paris le 27 juin 1720, est un poète libertin français.Son père, maître des comptes à Rouen, l’envoya faire ses études au collège de Navarre où il montra tôt l’esprit qui devait le distinguer. Il obtint la faveur du duc de Vendôme qui lui fit obtenir, entre autres bénéfices ecclésiastiques, l’abbaye d’Aumale. Le duc de Vendôme et son frère Philippe, grand prieur des chevaliers de Malte en France, se réunissaient à cette époque au Temple où ils formaient autour d’eux une société épicurienne.Chaulieu devint le compagnon de toujours et le conseiller des deux princes. Il fit une expédition en Pologne dans la suite du marquis de Béthune, dans l’espérance de faire carrière à la cour du roi Jean III. Il fut de l’une des campagnes du roi de Pologne en Ukraine, mais revint à Paris sans avoir réussi dans ses ambitions polonaises. Saint-Simon a rapporté qu’ayant aidé son protecteur le grand prieur à escroquer le duc de Vendôme, le roi fit ordonner aux princes de lui confier la gestion de leurs propres affaires, ce que récuse néanmoins Sainte-Beuve, qui considère Saint-Simon comme un témoin partial.Dans ses dernières années, Chaulieu passa beaucoup de son temps à la petite cour de la duchesse du Maine à Sceaux où il devint l’ami de confiance et dévoué de Marguerite de Launay, avec qui il a entretenu une correspondance intéressante. Il excellait dans le genre des « vers de société ». Fontenay et la Retraite sont parmi les mieux connues de ses poésies d’inspiration anacréontique.Il a même fait l’objet d’une comédie de Philipon de La Madelaine, Chaulieu à Fontenay, (1800)Ses travaux ont été édités avec ceux de son ami le marquis de La Fare en 1714, 1750 et 1774.

Pages équivalentes