Abbayes -- France -- Rhône (France)

Thème :Abbayes -- France -- Rhône (France)
Origine :RAMEAU - Notice originale
Domaines :Religion
Construction
Architecture

Thèmes liés

Termes plus larges (1)

Auteurs en relation (6)

  • L'Abbaye bénédictine Saint-Martin d'Ainay fut sécularisée en 1685, mais conserva son titre d'abbaye jusqu'en 1780/1781, où elle fut unie à l'Archevêché de Lyon - en gardant peut-être une existence nominale jusqu'à la Révolution. - L'abbatiale est devenue église paroissiale, avec rang de basilique depuis 1905

  • Ce chapitre noble, fondé par Madeleine de Fenoyl, fut érigé en abbaye en 1780

    De 1804 à 1905, les bâtiments furent occupés par le Petie séminaire de l'Argentière

  • Monastère dont les origines sont sans doute antérieures au Ve siècle, mais dont l'existence n'est attestée qu'à partir de 859, date de fondation d'une abbaye de Bénédictins par Aurélien, archevêque de Lyon, avec des moines venus de Bonneval. Période d'apogée du XIIe au XIVe siècle, où l'abbaye possédait 72 églises et prieurés dans la région. Ruinée par les guerres de Religion et la commende, elle fut sécularisée en 1685, mais garda son titre d'abbaye jusqu'en 1780

  • Des chrétiens fuyant les persécutions de Septime Sévère se seraient réfugiés dans cette île du Rhône. Dès 240, un bâtiment de résidence et une chapelle dédiée à Saint-André furent construits pour eux. La communauté se choisit un abbé à la fin du IVe siècle : c'est peut-être le début d'une véritable communauté monastique. Vers 640, l'abbaye adopta la Règle de saint Benoît. Le patronage de saint Martin semble s'imposer au début du IXe siècle. Elle connut son âge d'or du règne de Charlemagne au XIIIe siècle, sur le plan spirituel comme temporel. En 1183, elle possédait 40 prieurés et plus de 100 églises

    Le déclin s'amorça à la fin du XIIIe siècle : relâchement dans le suivi de la Règle, détournement des aumônes, mauvaise gestion du patrimoine. Le 12 avril 1549, le pape Paul III sécularisa l'abbaye

    L'île Barbe, île de la Saône, était située sur le territoire de la commune de Saint-Rambert-l'Île-Barbe jusqu'en 1964. A cette date, celle-ci fut rattachée à Lyon (IXe arrondissement)

  • Le 12 avril 1549, le pape Paul III sécularisa l'Abbaye Saint-Martin de l'Île-Barbe en lui laissant la dignité abbatiale : les moines laissèrent donc place à un chapitre de chanoines. En 1741, l'archevêque de Lyon décida l'union de l'Île-Barbe avec le Chapitre cathédral de Saint-Jean : tout fut transporté à l'archevêché. - Pour ne pas supprimer toute vie religieuse, le Séminaire Saint-Pothin, créé en 1737, fut transféré à l'Île-Barbe, mais il fut fermé en 1782. Tout fut vendu le 20 mars 1793

    L'île Barbe, île de la Saône, était située sur le territoire de la commune de Saint-Rambert-l'Île-Barbe jusqu'en 1964. À cette date, celle-ci fut rattachée à Lyon (IXe arrondissement)

  • Abbaye de Bénédictins dont la fondation est attribuée à saint Maur au VIe siècle, détruite en 934 puis restaurée. Importante abbaye de la région qui avait 3 abbayes, 24 prieurés et plus de 160 églises sous sa dépendance. Sécularisée sur sa propre demande dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, puis supprimée en 1780

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF