Michel-Jean-Joseph Brial (1743-1828)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Perpignan, 26-05-1743
Mort :24-05-1828
Note :
Bénédictin de la congrégation de Saint-Maur et historien. - Membre de l'Institut
ISNI :ISNI 0000 0001 0882 1012

Ses activités

Auteur du texte13 documents7 documents numérisés

Continuateur2 documents1 document numérisé

Éditeur scientifique1 document

  • Supplément aux Oeuvres... pour la défense de la Religion chrétienne contre les incrédules

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris , 1811
    Auteur du texte : Pierre Thomas Laberthonie (1708-1774)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30160270h]

Ancien possesseur1 document1 document numérisé

Autre2 documents1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Michel-Jean-Joseph Brial (1743-1828)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Recueil des historiens des Gaules et de la France. Tome seizième, La suite des monumens des trois règnes de Philippe 1er, Louis VI dit le Gros, et de Louis VII surnommé le jeune, depuis l'an MLX jusqu'en MCLXXX / par Michel-Jean-Joseph Brial ; nouv. éd. publ. sous la dir. de M. Léopold Delisle, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1878]
  • Ouvrages de reference : ABF
    DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Michel Jean Joseph Brial, dit Dom Brial, né à Perpignan le 26 mai 1743 et mort à Paris le 24 mai 1828, est un moine bénédictin et historien français.Né d’une famille originaire de Baixas, il entre en 1764 chez les bénédictins de Toulouse. Il est admis dans les ordres mineurs à Carcassonne trois ans plus tard et il est ordonné prêtre à Bazas en 1770. À partir de 1771, il demeure à Paris, d'abord au monastère des Blancs-Manteaux, puis à l'abbaye de Saint-Maur lorsque ce monastère est supprimé en 1790.Brial est le continuateur de l'Histoire littéraire de France, ouvrage commencé par les religieux de sa congrégation, ainsi que du Recueil des historiens des Gaules et de France de Martin Bouquet, dont il rédige les volumes 14 à 18. Il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1804.

Pages équivalentes