Nicandre de Colophon (0250?-0170? av. J.-C.)

Pays :Grèce
Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :Colophon (Ionie, Asie mineure), - 250
Mort :- 170
Note :
Poète, auteur d'ouvrages didactiques ; médecin
Domaines :Médecine
Littératures
Autres formes du nom :Nicander Colophonius (0250?-0170? av. J.-C.) (latin)
Níkandros ho Kolofṓnios (0250?-0170? av. J.-C.)
Νίκανδρος ὁ Κολοφώνιος (0250?-0170? av. J.C.)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1750 5425

Ses activités

Auteur du texte21 documents4 documents numérisés

  • Texte de médecine sous forme versifiée, en hexamètres, énumérant les divers poisons et leurs antidotes

  • Texte de médecine, sous forme versifiée, énumérant les animaux venimeux et donnant les recettes pour guérir leurs morsures

  • Contenu dans : Nicandri Colophonii Theriaca

    Alexipharmaca. - [1]

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfilm
    Description : Note : Texte en grec trad. en latin en regard, introd. et notes en latin. - Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur. - Index
    Édition : Cambridge (Mass.) : Omnisys , [ca 1990]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Theocritus, Bion, Moschus

    Oppiani et Nicandri quae supersunt. - [1]

    Description matérielle : 1 vol.
    Description : Note : D'après Schneider, ce poème faussement attribué à Oppien, serait d'un certain Denys : Denys le Périégète, Denys de Philadelphie ou Denys de Samos. D'après Th.-H. Martin, la paraphrase serait anonyme, et non d'Eutecnius.
    Édition : Parisiis : Firmin-Didot , 1846
    Éditeur scientifique : Franz Siegfried Lehrs (1806-1843)
    Auteur du texte : Oppien de Cilicie (01..-01..)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Scholia in Theocritum

    Scholia et paraphrases in Nicandrum et Oppianum. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (XIV-670 p.)
    Description : Note : La p. de faux-titre porte "Scholia in Theocritum, Nicandrum et Oppianum". - Textes en latin et en grec. - Index
    Édition : Parisiis : Ambrosio Firmin Didot , 1849
    Éditeur scientifique : Ulco Cats Bussemaker (1810-1865)
    Auteur du texte : Oppien de Syrie (02..-02..)
    Annotateur : Ulco Cats Bussemaker (1810-1865)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Nicandre de Colophon (0250?-0170? av. J.-C.)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Deux livres des venins auxquels il est amplement discouru des bestes venimeuses, thériaques, poisons et contrepoisons. Ensemble, les œuvres / de Nicandre, médecin et poète grec ; par Jacques Grévin, 1567-1568
    Nicandri Alexipharmaca / Jo. Gorraeo interprete, 1549
    Nikándrou Kolofōníou Thīriaká = Nicandri Colophonii Theriaca... / ad librorum scriptorum fidem recensuit emendavit... Jo. Gottlob Schneider, 1816
  • Ouvrages de reference : Buchwald : Nicandre de Colophon
    DOC : Nicander Colophonius
    Encycl. Pápyros : Níkandros o Kolofṓnios [2e s. av. J. - C.]
    Bibliothèque nationale, Grèce : Níkandros o Kolofṓnios [2e s. av. J. - C.] (2009-07-07) (Site archivé par la BnF depuis le 16/11/2006)
    Bibliothèque de l'Université de Chypre : Níkandros o Kolofṓnios (2009-07-07)
    Larousse 19e s. : Nicandre ou Nicander
    Larousse 20e s. : Nicandre [2e s. av. J. - C.]
    Dictionnaire de l'Antiquité / Université d'Oxford, 1993 : Nicandre (Nikandros) de Colophon
    Clavis SGL : Nicander Colophonius minor
    LCNA (CD), 1996-06
    Encycl. Grèce : Níkandros [2e moitié du 2e s. av. J. - C.] ; Níkandros (ho Thyateirīnós) [2e moitié du 3e s. av. J. - C.]
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Nicander
    BnF Service grec, 2009-07-08

Autres formes du nom

  • Nicander Colophonius (0250?-0170? av. J.-C.) (latin)
  • Níkandros ho Kolofṓnios (0250?-0170? av. J.-C.)
  • Νίκανδρος ὁ Κολοφώνιος (0250?-0170? av. J.C.)
  • Níkandros o Kolofṓnios (0250?-0170? av. J.-C.)
  • Νίκανδρος ο Κολοφώνιος (0250?-0170? av. J.C.)
  • Nicandre (0250?-0170? av. J.-C.) (français)
  • Nicander (0250?-0170? av. J.-C.) (latin)
  • Nicander Colophonius minor (0250?-0170? av. J.-C.) (latin)
  • Níkandros (0250?-0170? av. J.-C.) (grec moderne (après 1453))
  • Νίκανδρος (0250?-0170? av. J.-C.) (grec moderne (après 1453))
  • Nícandros (0250?-0170? av. J.-C.) (grec moderne (après 1453))
  • Nícandros ho Colophṓnios (0250?-0170? av. J.-C.)
  • Nicandro de Colofone (0250?-0170? av. J.-C.) (italien)
  • Nicander of Colophon (0250?-0170? av. J.-C.) (anglais)
  • Nikandros aus Kolophon (0250?-0170? av. J.-C.) (allemand)
  • Nikander von Kolophon (0250?-0170? av. J.-C.) (allemand)

Biographie Wikipedia

  • Nicandre (en grec ancien Νίκανδρος / Nikandros) est un grammairien, poète et médecin grec, du IIe siècle av. J.-C., né à Claros près de Colophon en Ionie.Il est l'auteur de nombreuses œuvres, tant en prose qu'en vers, mais seulement deux, traitant de médecine et de pharmacie, ont été conservées.La première est Thèriaka (Θηριακά), longue de 958 hexamètres. Elle traite principalement de la question des blessures causés par les animaux venimeux ainsi que de leur traitement. Il décrit douze espèces de serpents dont certaines sont parfaitement reconnaissables. Il décrit aussi des salamandres, des cantharides, des araignées, des scorpions, des papillons (dont il est le premier à signaler le pouvoir urticants de certaines espèces).Sa seconde œuvre sont les Alexipharmaka (Αλεξιφάρμακα) de 630 vers hexamètre. Elle évoque les poisons et leurs antidotes. Ces écrits renferment une grande quantité d'erreurs ou de superstitions. De nombreuses espèces végétales, mais aussi animales, sont décrites. Il suit le travail du médecin Apollodorus.Il est également l'auteur des Géorgiques et des Melissourgica, dont se servit Virgile, et dont on connaît d'importants fragments, des Heteroeumena, une épopée mythologique, qu'Ovide utilise dans ses Métamorphoses et des Aetolica, une histoire en prose de l'Étolie.Il est imité par Ovide, fréquemment cité par Pline l'Ancien et d'autres auteurs, mais son style est réputé lourd et obscur. Il était considéré comme l'un des sept poètes de la Pléiade poétique.

Pages équivalentes

Nicandre de Colophon (0250?-0170? av. J.-C.) dans la Bibliographie des éditions parisiennes du 16e siècle