Philipp Furtwängler (1869-1940)

Pays :Autriche
Langue :allemand
Naissance :21-04-1869
Mort :19-05-1940
Note :
Mathématicien et physicien. - Professeur à l'Université de Vienne
ISNI :ISNI 0000 0000 1046 1696

Ses activités

Rédacteur1 document

  • Ausgewählte Kapitel der Zahlentheorie

    Vorlesung, gehalten im Wintersemester 1895/96 und Sommersemester 1896

    Description matérielle : 1 vol. ([12]-354 p.)
    Description : Note : Ms.
    Édition : Leipzig : B. G. Teubner , 1907
    Rédacteur : Arnold Sommerfeld (1868-1951)
    Auteur du texte : Christian Felix Klein (1849-1925)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37258499n]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Ausgewählte Kapitel der Zahlentheorie : Vorlesung, gehalten im Wintersemester 1895-96 und Sommersemester 1896 / von F. Klein ; ausgearb. von A. Sommerfeld und Ph. Furtwängler, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1907]
  • Ouvrages de reference : Österreich Lexikon
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Fürtwangler (Philipp Friedrich Pius)

Biographie Wikipedia

  • Philipp Furtwängler, né le 21 avril 1869 à Elze en Basse-Saxe et mort le 19 mai 1940 à Vienne en Autriche, est un mathématicien allemand spécialiste en théorie des nombres. C'est un cousin de l'archéologue Adolf Furtwängler, le père du chef d'orchestre Wilhelm Furtwängler.Philipp Furtwängler a écrit une thèse de doctorat en 1896 à l'université de Göttingen, Zur Theorie der in Linearfaktoren zerlegbaren ganzzahligen ternären kubischen Formen ([Contribution] à la théorie des formes cubiques ternaires entières décomposables en facteurs linéaires), sous la direction de Felix Klein. La plus grande partie de sa vie professionnelle, de 1912 à 1938, se déroula à l'université de Vienne, où il a enseigné notamment à Kurt Gödel. Suite à une maladie, il devint paralytique, et enseigna alors assis sur un fauteuil roulant.Il est aujourd'hui surtout connu pour sa contribution, en 1930, au théorème de l'idéal principal en théorie des corps de classes.

Pages équivalentes