Pierre-Alexandre Tardieu (1756-1844)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris (France), 02-03-1756
Mort :Paris (France), 03-08-1844
Activité commerciale :Éditeur
Note :
Graveur. - Frère des graveurs Louis, Antoine-François et Jean-Baptiste-Pierre Tardieu
Domaines :Arts graphiques
ISNI :ISNI 0000 0000 6639 3936

Ses activités

Graveur14 documents6 documents numérisés

  • Les Adieux de Louis Seize à sa Famille

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure à l'eau-forte et au burin ; 22,5 x 15,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - burin
    Note : Sous le tr. c. : "Monsiau del. - Alexandre Tardieu sculp.". - Gravure à l'eau-forte et au burin par Pierre-Alexandre Tardieu, ci-dessus n° 504 d'après Nicolas-André Monsiau, (1754-1837), académicien depuis 1789, représenté à tous les Salons, jusqu'à l'an XII, par des tableaux à sujets antiques qui étaient, dit Renouvier, "entre le médiocre et le pire", auteur de dessins allégoriques à la gloire de Louis XVI ou de la Liberté triomphante (De Vinck n° 4304), et surtout illustrateur très fécond, souvent servi, comme ici, par d'excellents graveurs
    Note sur le sujet : Dans une pièce sobrement décorée, Louis XVI, debout, de trois quarts à gauche, essaie de se dégager d'un groupe mouvementé, comprenant, de g. à dr., Marie-Antoinette, dans un fauteuil, le Dauphin, Madame Royale et Madame Élisabeth. Derrière Cléry, qui se tord les mains, à dr., on voit à travers une porte vitrée, trois gardiens à mine sauvage
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [s.d.]
    Peintre du modèle : Nicolas André Monsiau (1754-1837)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41513127q]
  • Alexandre I.er Empereur de toutes les Russies

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure au burin ; 36,3 x 25,9 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Sous le tr. c., à g. : Gerhard Küchelchen Pinxit ; à dr. : «Alexandre Tardieu Graveur de la Marine, à la Sorbonne» ; au milieu, au pointillé : «1802». En marge : Dédiée à S. M. I. l'Impératrice Elisabeth Alexiewna. Par son très-Soumis Serviteur G. Klosterman. - Gravure au burin par Pierre-Alexandre Tardieu d'après Franz Gerhard von Kügelgen, peintre allemand, né le 6 février 1772 à Bacherach, mort assassiné le 27 mars 1820 près de Dresde. - Épr. rognée. - L'oeuvre du graveur en contient : 1° une épr. avec la lettre blanche et avant la dédicace (I, Ef 119, fol. 23). 2° une épr. ordinaire intacte, avec les adresses et la mention de dépôt : «Se vend à Saint Petersbourg, Chez Klostermann. et à Paris, Chez les C. C. Treuttel et Würtz, Lib.res quai Voltaire N° 2. Déposé à la Bibliothèque Nationale, le 20 Frimaire, An XI.» (II, Ef. 119 a, fol. 31). C'est en réalité le 22 frimaire (13 déc. 1802) que ce portr. fut déposé
    Note sur le sujet : En buste, de tr. q. à dr., dans une bordure ovale accompagnée d'une tablette inférieure et encadrée rectangulairement

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb415145392]
  • Benjamin Franklin

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin, eau-forte ; 17 x 11,5 cm (élt d'impr.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Sources : Images de la Révolution française : catalogue du vidéodisque, 1990, 25187-25188
    Édition : [Paris] : [s.n.] , [ca 1790]
    Collectionneur : Michel Hennin (1777-1863)
    Dessinateur du modèle : Joseph-Siffred Duplessis (1725-1802)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40252713m]
  • Carte de la Basse et Moyenne Egypte

    Description matérielle : 1 carte : 31,5 x 21,5 cm, sur flle 44 x 30 cm
    Description : Note : Date d'après le dépôt légal
    Coordonnées géographiques : E 24°40' - E 28°40' / N 32° - N 27°
    Échelle : [ca 1:1 934 000], 10 lieues de France [= 2,3 cm]
    Édition : [Paris] : P. Bineteau , [1839]
    Imprimeur : P. Bineteau (Géographe et imprimeur)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42548803m]

Éditeur commercial1 document1 document numérisé

  • Stanislaus Augustus Rex Poloniae M. Dux Lituaniae

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 15,5 x 11,5 cm (élt d'impr.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Sources : Images de la Révolution française : catalogue du vidéodisque, 1990, 22032-22034
    Édition : A Paris : chez l'auteur , [ca 1792]
    Éditeur commercial : Jauffret (17..-1811)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40256719n]

Illustrateur1 document

  • Voyage de découvertes aux terres australes deuxième partie

    historique, atlas

    Description matérielle : In pet. fol. : 14 pl.
    Édition : Paris : [s.n.] , 1811
    Auteur du texte : Louis de Freycinet (1779-1842)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40367198r]

Auteur présumé de lettres1 document

  • [Lettre de Tardieu du 9 vendémiaire an XI]

    Description matérielle : Document manuscrit

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb451336846]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Pierre-Alexandre Tardieu (1756-1844)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bénézit, 1999
    Thieme & Becker
    Journal de Paris 1783 et 1784
    Le Moniteur 1792
    Pierre-Alexandre Tardieu : un graveur d'interprétation..., 1998

Biographie Wikipedia

  • Pierre Alexandre Tardieu, né le 2 mars 1756 à Paris où il est mort le 3 août 1844, est un graveur d’histoire et de portrait français.Fils de Pierre-Joseph, Tardieu fut d’abord élève de son oncle Jacques-Nicolas et de son grand-oncle Henri, il le fut ensuite Johann Georg Wille. Tardieu a été le dernier artiste à conserver la tradition, qui était pour lui une tradition familiale, de l’école de gravure des XVIIe et XVIIe siècles. Ses travaux embrassent une période de près de soixante-dix ans, et il plusieurs de ses plus beaux portraits sont antérieurs de plus d’un demi-siècle à sa mort. Il s’appliqua principalement à imiter Nanteuil et Edelinck. Parmi les travaux d’histoire dans lesquels il a surtout montré le talent qu’il avait de s’identifier avec chaque peintre, de reproduire le caractère, le style et jusqu’à l’effet pittoresque de la composition originale qu’il se chargeait de graver, il y a notamment le saint Michel d’après Raphaël, le saint Jérôme du Dominiquin, la Judith d’Allori, Ruth et Booz d’Hersent. Parmi les pièces de moindre dimension, les portraits représentant Henri IV, Voltaire, le comte d’Arundel, Christine, Charles XII, Stanislas, Napoléon, sont cités par Rochette comme les plus célèbres. Il a réalisé entre autres la copie en gravure d’après les Derniers Moments de Michel Lepeletier de Jacques-Louis David. Un unique exemplaire de cette gravure est préservé, après que la fille du conventionnel assassiné eut fait détruire le cuivre et les tirages. C’est, avec un dessin d’Anatole Desvoges, le rare témoignage du tableau disparu de David.Tardieu forma lui-même de nombreux élèves, notamment son neveu Ambroise Tardieu ainsi que le baron Desnoyers. Il fut reçu membre de l’Institut en 1822 ; il était de l’Académie des beaux-arts, de l’Académie de Saint-Pétersbourg et de l’Académie de Milan. Il fut fait chevalier de la Légion d’honneur en 1823. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris (2e division).

Pages équivalentes