César-Mansuète Despretz (1792?-1863)

Illustration de la page César-Mansuète Despretz (1792?-1863) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Lessines (Belgique), 1792
Mort :Paris (France), 15-03-1863
Note :
Physicien. - Professeur de physique au collège royal Henri IV. - Elu à l'Académie des sciences (1841)
ISNI :ISNI 0000 0001 1827 9722

Ses activités

Auteur du texte20 documents3 documents numérisés

  • [Pétition signée : C. Despretz, pour la gratuité de l'enseignement.]

    Description matérielle : In-8° , 8 p.
    Édition : Paris : impr. de E. Thunot , (1848)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303349677]
  • Traité élémentaire de physique

    4e édition
    Description matérielle : 1 vol. (VI-918 p.-XVII p. de pl.)
    Édition : Paris : Méquignon-Marvis , 1836

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30334972t]
  • Traité élémentaire de physique

    Description matérielle : In-16, IV-856 p., pl. dépl.
    Édition : Paris : Méquignon-Marvis , 1827

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36563937v]
  • Analyse du mémoire présenté au nom de M. Gloesener à l'Académie des sciences, le 27 octobre 1856, par M. Despretz... [sur un chronoscope nouveau de M. Gloesener.]

    Description matérielle : In-8° , 8 p.
    Édition : Paris : impr. de W. Remquet , (s. d.)
    Autre auteur du texte : Michel Gloesener (1792-1876)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30515093g]
  • Des Collèges, de l'instruction professionnelle, des Facultés, par M. C. Despretz,...

    Description matérielle : In-8° , 171 p.
    Édition : Paris : Joubert , 1847

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30334960t]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Traité élémentaire de physique / par C. Despretz, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1836]
  • Ouvrages de reference : Vapereau
    Le cimetière Montparnasse : dictionnaire biographique de personnalités enterrées au cimetière / Jean-Pierre Ariey-Jouglard, France Raimbault, 2014
    DBF : donne comme date de naissance 11-05-1789
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • César-Mansuète Despretz, né à Lessines (Hainaut) le 4 mai 1791 et mort à Paris le 15 mars 1863, est un chimiste et physicien d'origine belge naturalisé français en 1838.Après avoir été maître d'études au lycée de Bruges, il se rend à Paris pour étudier la physique et la chimie. Il s'y fait remarquer dans les laboratoires par « une intelligence très vive, une extrême mémoire et une maladresse manuelle qui devint proverbiale parmi ses compagnons d'études». Il devient en 1818 répétiteur de chimie à l'École royale polytechnique auprès de Louis Joseph Gay-Lussac. En 1824 il est nommé professeur adjoint de physique, puis titulaire, au collège royal Henri-IV. Il est brièvement professeur de physique à l'École polytechnique entre 1831 et 1832. Cette même année il obtient le doctorat ès sciences physiques et en 1837 il devient professeur adjoint de physique à la Faculté des sciences de Paris, puis professeur titulaire (1847). Il est remplacé par Pierre-Henri Blanchet au collège royal Henri-IV. Ses cours à la faculté réunissaient un auditoire important, ils étaient illustrés de nombreuses expériences de physique utilisant de grands moyens tels que d'énormes piles ou des diapasons géants. En 1841, il est élu membre de l'Académie des sciences (division de physique générale), dont il est président en 1858. Despretz fut membre des jurys du baccalauréat et du doctorat de Léon Foucault. Il a publié des Traités de physique et de chimie et attaché son nom à la cristallisation du charbon. Il est l'auteur de nombreuses expériences portant en particulier sur la conductibilité thermique des solides et des liquides. Il est fait membre étranger de la Royal Society en 1862.César Despretz menait à Paris une vie austère et solitaire. Il faisait chaque jour une promenade matinale au jardin du Luxembourg, puis se rendait à la Sorbonne à dix heures pour en ressortir à cinq heures et faire une promenade du soir dans un quartier animé de la ville. Il était amateur de chasse et d'excursions en province ou à l'étranger (Allemagne, Italie, Angleterre).

Pages équivalentes