Epicharme (0550?-0460? av. J.-C.)

Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :- 550
Mort :- 460
Note :
Poète comique dorien, né en Sicile. - Auteur d'une quarantaine de comédies, dont il ne reste que quelques "sentences"
Autres formes du nom :Epicharmus (0550?-0460? av. J.-C.) (latin)
ʼEpícharmos (0550?-0460? av. J.-C.)
Ἐπίχαρμος (0550?-0460? av. J.-C.)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 7975 0883

Ses activités

Auteur du texte5 documents1 document numérisé

  • Contenu dans : Fragmenta philosophorum graecorum [Volumen I]

    Epicharmi fragmenta. - [5]

    Description matérielle : 1 vol. (XXVIII-575 p.)
    Description : Note : Texte en grec ancien trad. en latin en regard, introd. et notes en latin. - Réunit : "Empedoclis carminum reliquiae". "Timonis Phliasii fragmenta". "Xenophanis carminum et dictorum reliquiae". "Parmenidis carminum reliquiae". "Epicharmi fragmenta". "Cleanthis carmina". "Lini carmina". "Musaei carmina". "Orphica". "Porphyrii fragmentum libri secundi de philosophia ex oraculis haurienda". "Aureum pythagoreorum carmen". "Septem sapientum sententiae et apophthegmata". "Anaxagorae fragmenta". "Diogenis Apolloniate fragmenta". "Melissi fragmenta". "Aristotelis de Melisso, Xenophane et Gorgia disputationes". "Heracliti fragmenta". "Democriti moralia fragmenta". "Ocelli Lucani de universi natura libellus". "Hieroclis commentarius in aureum carmen". "Secundi philosophi atheniensis sententiae". "Altercatio Hadriani Aug. et Epicteti sive potius secundi philosophi". "Sexti sive Xysti sive Sixti enchiridion" / latine versum a Rufino. "Archytae Tarentini fragmenta"
    Édition : Parisiis : A. Firmin-Didot , 1860

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • De Doriensium comoedia quaestiones. Scripsit atque Epicharmi et italicae comoediae scriptorum fragmenta adjecit Carolus Josephus Grysar, volumen prius

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Coloniae ad Rhenum : ex off. J. G. Schmitz , 1828

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30548204x]
  • Epicharmi fragmenta collegit H. Polman Kruseman,...

    Description matérielle : In-8° , VI-138 p.
    Édition : Harlemi : apud V. Loosjes , 1834

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30401848h]
  • Les Fragments d'Épicharme. Traduits en français par Richard Johnson Walker, maître ès arts de l'Université d'Oxford, et illustrés par Albert A. Benois

    Édition : Nice, édité par "l'Eclaireur de Nice" , 1929. (15 mai.) In-8, 78 p. [6698]
    Illustrateur : Albert A. Benois (1888-19..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32079152s]
  • Specimen literarium inaugurale exhibens Epicharmi fragmenta, quod... in academia Lugduno Batava,... defendet Henricus Polman Kruseman... ad diem XXVII. augusti 1834...

    Description matérielle : In-8° , VI-139 p.
    Édition : Harlemi : apud V. Loosjes , 1834

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304018475]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Epicharme (0550?-0460? av. J.-C.)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Fragments / d'Épicharme ; traduits en français par Richard Johnson Walker, maître ès arts de l'Université d'Oxford ; et illustrés par Albert A. Benois, 1929
  • Ouvrages de reference : Buchwald
    Clavis SGL : Epicharmus Cous
    Dizionario delle opere classiche / Vittorio Volpi, 1994 : Epicharmus
    Encycl. Grèce
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. suppl.

Autres formes du nom

  • Epicharmus (0550?-0460? av. J.-C.) (latin)
  • ʼEpícharmos (0550?-0460? av. J.-C.)
  • Ἐπίχαρμος (0550?-0460? av. J.-C.)
  • Epicarmus Cous (0550?-0460? av. J.-C.) (latin)
  • Epicarmus Syracusanus (0550?-0460? av. J.-C.) (latin)
  • Epicarmo (0550?-0460? av. J.-C.) (italien)

Biographie Wikipedia

  • Épicharme (en grec ancien Ἐπίχαρμος / Epíkharmos), né vers 540 av. J.-C. et mort à Syracuse vers 450 av. J.-C. est un poète comique grec, ainsi qu'un philosophe présocratique.Il est le premier auteur comique attesté. Certains auteurs le font naître à Syracuse, en Sicile, d'autres sur l'île de Cos, mais c'est bien à Syracuse qu'il passe l'essentiel de sa vie. Il produit sa première pièce avant 488 av. J.-C. En tout, trente-cinq titres et quelques fragments nous sont parvenus par des papyrus.Il est donné en exemple par Aristote dans sa Rhétorique et célébré dans l'épigramme XVII de Théocrite.Épicharme est lié au pythagorisme. Selon Diogène Laërce (VIII, 78), « il fut l'élève de Pythagore ». Selon Jamblique (Vie de Pythagore, 226), « il introduisit dans ses vers les pensées de Pythagore, révélant ainsi par jeu ses doctrines secrètes ».Platon semble avoir beaucoup emprunté à Épicharme, dont il a retranscrit de très nombreux passages, d'après Alcimos dans son Contre Amyntas. En effet, Épicharme a parlé fort clairement des sensibles et des intelligibles.

Pages équivalentes