Giovanni Agnelli (1866-1945)

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Villar Perosa, Italie, 13-08-1866
Mort :Turin, Italie, 16-12-1945
Note :
Industriel, fondateur de la "FIAT"
ISNI :ISNI 0000 0000 8116 1113

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Fédération européenne ou Ligue des Nations

    Description matérielle : VII-134 p.
    Description : Note : [281]
    Édition : Paris : Giard et Brière , 1919
    Autre auteur du texte : Attilio Cabiati (1872-1950)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31895735j]
  • Federazione europa o lega delle nazioni

    Description matérielle : XXVI-109 p.-[1] portr.
    Description : Note : Bibliogr. p. XXV-XXVI
    Édition : Pordenone : Ed. Studio Tesi , 1986
    Autre auteur du texte : Attilio Cabiati (1872-1950)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34887448r]
  • Federazione europea o lega delle nazioni?

    Description matérielle : XXVII-93 p.
    Description : Note : Bibliogr. p.XXIII-XXIV
    Édition : Pordenone : Studio Tesi , 1995
    Autre auteur du texte : Attilio Cabiati (1872-1950)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37494295x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Giovanni Agnelli (1866-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Federazione europea o lega delle nazioni ? / Giovanni Agnelli, Attilio Cabiati, 1995
  • Biogr., Italie, 1960
    LCNA (CD), 1996-06

Biographie Wikipedia

  • Giovanni Agnelli (né le 13 août 1866 à Villar Perosa, Piémont - mort le 16 décembre 1945 à Turin) est un industriel italien de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.Visionnaire, il est le premier d'une grande famille d'industriels italiens dont la réussite avec la création de F.I.A.T. en 1899 le conduit à gérer un véritable empire industriel. Il n'a qu'un fils, décédé en 1935, il lègue ses biens à ses petits-enfants Gianni et Umberto Agnelli.

Pages équivalentes