Brigide (sainte, 0453?-0524?)

Pays :Irlande
Sexe :féminin
Naissance :453
Mort :524
Note :
Selon la tradition, fondatrice du monastère de Kildare (Irlande). - Fête le 1er février. - Attestée à partir de la fin du VIIe s.
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Brigid (sainte, 0453?-0524?) (anglais)
Brigida (sainte, 0453?-0524?) (latin)
Brigit (sainte, 0453?-0524?) (anglais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 6742 1660

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Brigide (sainte; 0453?-0524?)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Brigid (sainte, 0453?-0524?) (anglais)
  • Brigida (sainte, 0453?-0524?) (latin)
  • Brigit (sainte, 0453?-0524?) (anglais)
  • Brigita (sainte, 0453?-0524?)

Biographie Wikipedia

  • Sainte Brigide d'Irlande ou Brigide de Kildare (ou en breton santez Berc'hed ou Berhet ou Perhet), est née en 451 à Faughart près de Dundalk, dans le comté de Louth, en Irlande. Elle est morte vers 525 à Kil Dara (Kildare) étymologiquement interprèté comme la « cellule du chêne » (lire ici cellule monastique). C'est une sainte de l'Églises catholique et l'orthodoxe. Les fidèles l’honorent le 1er février.Un roi païen écossais et ancien druide, Dubhtach, était le père de Brigide et sa mère une esclave chrétienne baptisée par saint Patrick. Son père voulut la marier mais elle préféra l'état de virginité et en fit profession entre les mains de saint Melde, disciple de saint Patrick.Elle se construisit une cellule sous (ou dans) un gros chêne autour de laquelle plusieurs femmes se rassemblèrent et la prirent pour mère. Elle fonda ainsi un couvent, autour duquel se forma la ville de Kildare. Elle adopta pour ce couvent la règle de saint Césaire (vers 513). Cette règle fut reprise par plusieurs couvents d'Irlande. Ce couvent est le premier monastère double d’Europe : il regroupait des moines et des moniales. Ce couvent était réputé pour son feu éternel et ses travaux d'orfèvrerie.Elle mourut à Kildare au début du VIe siècle et a été enterrée à Downpatrick avec les saints Patrick et Columcille (saint Colomba d'Iona) qui sont les deux autres saints patrons de l'Irlande. Sa fête est célébrée le 1er février, sa translation le 23 juillet.

Pages équivalentes